L’aigle et la Lune • Nouvelle Lune du 25 octobre

Bulletin astrologique de Philippe Bonato

Bonjour à toutes et à tous,

La Nouvelle Lune aura lieu le 25 octobre à 10h48 en temps universel, 12h48 à Paris, 6h48 à Montréal.

Le Soleil et la Lune seront conjoints au 2ème degré du Scorpion, accompagnés par Vénus également dans ce 2ème degré, pour former une triple conjonction surpuissante dans ce signe d’Eau hyper-sensible.

De surcroît, nous assisterons à une éclipse solaire certes partielle, mais néanmoins signifiante dans le signe ténébreux du Scorpion où les zones d’ombre sont à l’aise :))

Quand le Soleil, symbole de Lumière, se trouve dans l’énergie des profondeurs où règne le puissant Hadès (Pluton), maître du monde souterrain, c’est une véritable torche dans les ténèbres qui vient éclairer toutes les parties de notre être qui sont encore assujetties aux pulsions et à nos vibrations les plus basses. Autrement dit, quand nous traversons le signe du Scorpion, il nous est offert la possibilité de grandir en maîtrisant toutes les impulsions négatives qui viennent perturber, parfois gravement, les êtres de chair que nous sommes.

Le signe du Scorpion correspond au 8ème travail d’Hercule qui, dans sa quête initiatique, devait vaincre l’Hydre de Lerne, un monstre mi-serpent mi-dragon qui se terrait dans une caverne profonde cachée au sein d’un marais aux effluves pestilentielles. Doté de plusieurs têtes crachant un terrible venin qui se reconstituaient dès qu’elles étaient tranchées, la bête immonde semblait invincible. Hercule a vite compris qu’il était inutile d’utiliser la violence pour éradiquer le mal. Il décida de saisir ce serpent visqueux à bras le corps et de l’élever vers le ciel, le coupant ainsi de la fange du marais d’où il tirait toute sa force.
Les têtes crachant le venin sont nos peurs, nos colères, nos envies de pouvoir, nos désirs de possession… Si nous voulons bien accueillir « la torche » dans les ténèbres, c’est-à-dire dans les zones sombres et peu avouables de nous-mêmes, nous allons y découvrir de nombreuses têtes. À nous de les sortir de nos marécages émotionnels en les élevant avec nous vers le Ciel !

Mais ce n’est pas cette partie-là du mythe du Scorpion que le ciel nous invite à explorer en ce moment. Laissons donc de côté le Léviathan, ce monstre intérieur, qui nourrit les systèmes de comportement engendrés par nos « faux-moi ». Nous avons suffisamment travaillé le thème de nos « faux-moi » durant l’été avec Arouna. Un travail qu’elle poursuit et approfondit dans ses Workshops sur élargissement de conscience (en savoir plus).

Pour l’heure, il importe surtout de se rappeler que le Scorpion est une énergie de transmutation. À la mesure de l’épuration de nos tumeurs malignes, nous sommes invités à nous élever, au moins à élever notre point de vue en nous reliant à notre nature divine ! Ainsi le Scorpion devient Aigle.

L’Aigle est la deuxième étape de transformation qu’offre le Scorpion. C’est un symbole de force, de puissance et de courage. Le scorpion petit animal arthropode habite le sol. L’aigle tutoie le ciel : son acuité visuelle est perçante, il voit de haut sa nature faite de chair soumise aux émotions et ne craint pas de « tuer » ce qui doit mourir en lui. Le secret de la force de régénération des natives et natifs du Scorpion réside dans cette faculté de devenir un phénix qui renaît de ses cendres pour être toujours plus beau, c’est-à-dire intérieurement lavé du venin du serpent-dragon, pour devenir Aigle.

En résumé, il y a quatre aspects à méditer dans ce que nous révèle le ciel de cette Nouvelle Lune.

1) Le Soleil en éclipse partielle
Ce phénomène céleste est toujours lié au karma. C’est donc un appel à prendre conscience du poids des actions passées et des conséquences qui impactent encore aujourd’hui nos vies. D’où l’importance de savoir prendre la hauteur de l’Aigle-Scorpion.

2) Vénus et la Lune en chute dans le Scorpion qui n’est pas leur signe de prédilection
Toutes deux sont donc appelées à sortir de leur zone de confort. C’est un aspect qui touche l’artiste souvent écorché·e vive·vif qui vit en nous. Vénus et la Lune conjuguées dans leur représentation classique symbolise un féminin maternisant et/ou porteur de grâce et d’esthétisme. Vision très réductrice du Féminin, de la force Yin !!! Avec ces deux planètes du Féminin en Scorpion nous sommes donc invité·es à nous ouvrir à une Vénus et à une Lune émancipées de ces clichés maternants ou séducteurs, à un Féminin qui n’obéit plus aux standards de la maternité ou de l’art du maquillage, un Féminin avec une énergie créative qui peut surgir avec la force du volcan, celle des profondeurs de l’être qui s’exprime avec passion. Ce n’est pas une histoire de sexe, les hommes sont tout aussi concernés que les femmes, ne serait-ce que pour se préparer à accueillir ce type de femmes avec joie au lieu d’en avoir peur :))

3) Les faux aspects
Sans entrer dans le détail de ce que peut être un faux aspect (ce qui n’intéressera que les étudiants en astrologie), retenons qu’un faux aspect ne facilite pas la lucidité. D’où l’importance encore de savoir prendre la hauteur de l’Aigle-Scorpion pour les gérer.
À noter donc que Mars est en faux trigone avec la triple conjonction Soleil-Lune-Vénus. Pluton en faux Carré avec la même triple conjonction et Jupiter en Bélier est également en faux Carré avec Mars en Gémeaux. Attention donc à savoir maîtriser notre communication.

4) Un super septile
Cérès est en aspect de Septile très exact avec la triple conjonction Soleil-Lune-Vénus (décidément, elle est très sollicitée cette conjonction).
Le Septile est un cercle divisé par 7.
Le nombre 7 a toujours revêtu un sens sacré. Il symbolise le grand Tout, la totalité de l’univers, l’accès au Soi. Il définit symboliquement le monde : Les sept couleurs de l’arc-en-ciel, les sept notes de musique, les sept chakras primordiaux, les sept jours de la semaine, les sept merveilles du monde et le clin d’œil que  « Dieu se reposa le 7ème jour ».
Dans la numérologie, 777 est attribué au monde angélique.
360° divisés par 7 donne un nombre irrationnel 51, 428571 etc. à l’instar de Pi ou du nombre d’or, un nombre qui ne connaît pas de fin. Ces décimales infinies sont liées à l’empreinte du Karma, cette part de mystère indéfinissable qui régit nos vies.
Le Septile est toujours un appel à s’élever en conscience, à nous relier au Divin pour renforcer notre libre-arbitre. Ce Septile entre Cérès et la triple conjonction Soleil-Lune-Vénus produit une énergie très protectrice.
Pour rappel, Cérès est la déesse de la moisson, elle porte la force du vivant et protège tout ce qui vit, lors de cette NL, en vibration 7, son énergie va donner une impulsion d’apaisement.

En conclusion : Le dard du Scorpion porte une analogie avec le bec acéré de l’Aigle. Tous deux sont capables de donner la mort. À la différence que l’Aigle est celui qui a conscience de ce qui doit périr. En se transmutant en Aigle, le Scorpion acquiert l’art de maîtriser ses émotions par une vision élevée pleine d’acuité.

Certes, nous sommes en ce moment dans une zone d’ombre, le Carré Saturne-Uranus est au summum de sa puissance vibratoire : Il y a bien sûr le danger de conflits majeurs dans l’air. Mais il y a aussi les outils pour dominer nos peurs : l’invitation et la compétence d’intégrer les forces de l’énergie Scorpion, signe que nous allons traverser pendant quatre belles semaines.

Arouna se joint à moi pour vous souhaiter le plus bel envol de votre Aigle intérieur, royal et impérial.
De plus haut, nous pourrons activer la force puissante de notre cœur aimant qui sait apaiser toutes les tensions guerroyantes.

Gardez la Lumière,
Philippe

Autres articles de la même catégorie

Bulletins
Trop à dire… sur cette Nouvelle Lune de renouveau radical

Trop à dire… sur cette Nouvelle Lune de renouveau radical

Vous vous souvenez du titre : "Quelquefois… Rien à dire…" de mon bulletin sur la dernière Nouvelle Lune et bien suite à mes échanges avec mon ami et complice astrologue, Philippe Bonato et son bulletin sur la Nouvelle Lune du moment que je ne saurais trop vous recommander, le titre "Trop à dire" est le bon titre du moment pour moi 😀…
Entre les rétrogradations multiples et l’invisibilité de Vénus dans le Ciel de cette Nouvelle Lune, sans compter la synchronicité avec le chaos politico-socio-économique français qui se joue le lendemain dans les urnes, il me vient tant de choses que je vais écouter la voix de la Sagesse qui me rappelle que les extrêmes se touchent et que rien à dire comme trop à dire sont les deux côtés de la même pièce…

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Nouvelle Lune du 5 juillet

Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Nouvelle Lune du 5 juillet

La Nouvelle Lune aura lieu le 5 juillet à 22h57 en temps universel, le 6 Juillet à 0h57 à Paris, 6h57 à Hong Kong, le 5 juillet à 17h57 à Montréal.
Différentes énergies de ce ciel de Nouvelle Lune se conjuguent pour nous amener dans un état de profonde réceptivité. Et nous sommes bien, comme annoncé par Arouna et moi, dans un solstice d’été à rallonge. Et j’ajoute aujourd’hui qu’il s’agit de rallonges au pluriel…

lire la suite »

Bulletins
Un Solstice d’Été 2024 à rallonge • Bulletin-vidéo

Un Solstice d’Été 2024 à rallonge • Bulletin-vidéo

Ah le Solstice d’Été 2024… comme j’aurais aimé vous dire aujourd’hui qu’après le printemps super exigeant, spirituellement parlant, que nous avons eu entre Pâques et la Pentecôte 2024, nous entrons enfin dans un été de "vacance" solaire… mais non… et le temps météorologique le souligne bien, pas besoin de faire tourner les tables pour voir que nous entrons dans une toujours très exigeante phase de chaos… dans le monde… en France et donc, en miroir, dans notre monde intérieur !
Je vous en dis plus dans mon bulletin-vidéo « Au Fil du Réel » spécial Solstice d’été à rallonge, un bulletin plus long que d’habitude, un bulletin à rallonge en quelque sorte 😉 car il pourra faire écho pour vous jusqu’à la fin de cette exigeante et costaud année 2024… et même peut-être un peu plus longtemps…

lire la suite »