La Lune et le Nautilus… RAS ou presque

Bonjour à toutes et à tous,

La Pleine Lune aura lieu le 10 Septembre 2022 à 9 h 59 en temps universel, 11 h 59 à Paris, 5 h 59 à Montréal.

Le Soleil à 17 ° 41 en Vierge, la Lune diamétralement opposée à 17 ° 41 en Poissons.

P.B. Cette Pleine Lune est particulière dans le sens où il n’y a rien de nouveau. Les énergies en présence ont été déjà interprétées en détails dans les bulletins précédents, RAS donc comme aime à le dire Arouna.

AR. Oui je vais pour ma part me contenter d’un RAS pour cette Pleine Lune en soulignant juste que RAS ne veut pas dire RIEN. UN rien qui serait dans ce cas l’anagramme de NIER. Pour moi, RAS veut juste dire que je ne ressens pas une invitation cosmique nouvelle dans l’air par rapport au processus de métabolisation/cristallisation de notre moi avec plus de Soi en cours depuis la dernière Pleine Lune du 12 août et ce, en préparation de la Nouvelle année lunaire le 25 septembre (cf. les précédents bulletins de Philippe et moi). Cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à faire. Observer notre restructuration saturnienne en cours n’est pas RIEN. S’observer sans se juger et encore moins se condamner n’est pas chose aisée. La compétence de s’observer dans une neutralité bienveillante est l’essence même d’un travail spirituel et non psychologique sur soi. C’est le “faire” dans le rien “faire” ou l’attente sans attendre.

P.B. C’est précisément l’intérêt que porte cette Lune. Un RAS qui va nous permettre quelque répit avant le grand démarrage de l’année lunaire, Rosh Hachana dans la tradition hébraïque, juste deux jours après l’équinoxe du 23 Septembre prochain.

Nous vivons donc la dernière expression lunaire de l’année. C’est un cycle annuel qui se termine et comme pour toute fin de cycle, c’est un relâchement et une épuration que le Ciel nous propose. Donc RAS ? Oui mais… Comme astrologue qui passe son temps à scruter le Ciel, j’ai quand même relevé quelques configurations énergétiques très inspirantes qui portent une analogie entre elles.

Nous pouvons en retenir trois, toutes nous demandent d’aller vers un calme et un relâchement intérieur ce que déjà réclame effectivement la dernière lunaison d’une année lunaire :

1) Le système solaire marche presque qu’à l’envers, la majorité des planètes sont rétrogrades en ce moment.
Si vous observez Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton ainsi que Mercure, vous constaterez qu’elles vont en marche arrière dans notre Ciel. Seules Vénus et Mars sont dans le sens direct.
Je vous rappelle que la rétrogradation d’une planète signifie que son énergie n’est pas disponible directement, que son impact est intériorisé et qu’ainsi, si nous ne prenons pas le temps d’aller explorer nos ressentis profonds, le brouhaha de la vie courante va masquer la richesse que porte une rétrogradation, d’autant que l’énergie du Ciel n’est guère intelligible actuellement. Comme le propose Arouna, juste observons avec bienveillance ce qui se passe en nous !

2) Vénus vient de pénétrer en Vierge le 5 Septembre. Nous pouvons considérer ce jour comme une bascule de temps, comme une prise de pouvoir plus affirmée des valeurs vénusiennes. Mercure et Cérès sont les deux maîtres exotériques de la Vierge, Mercure le mental performant et Cérès la protection de la vie. Soulignons que la Vierge est le seul signe qui soit représenté par une Femme. Vénus, le principe féminin, en est le maître ésotérique, et je le rappelle, c’est elle qui confie la fameuse Ceinture symbolisant l’union entre le monde spirituel et celui de la matière, à la grande Reine Hippolyte digne représentante de la Vierge sage. 
En Vierge, Vénus libère une profonde connaissance de l’Âme humaine et une sagesse indispensable à notre développement spirituel.
Pour percevoir cela, comme pour les rétrogradations, il convient de cultiver notre calme intérieur. Neutralité… neutralité… neutralité… Bienveillante de préférence !

3) La Lune est en Poissons conjointe à Héra, l’astéroïde qui symbolise l’Âme réalisée, et conjointe également à Neptune qui trône toujours chez lui, particulièrement puissant en Poissons. Cette triple conjonction, adjointe à la rétrogradation de Neptune qui symbolise la passerelle vers le Divin, nous demande de faire une réelle pause dans notre vie courante occupée (et préoccupée) par les multiples sollicitations venant du monde matériel, afin d’atteindre un état d’Être fait de calme et de pondération.

Ces trois empreintes vibratoires inscrites dans notre ciel concourent à nous diriger vers un havre situé au sein de nous-même où tout est en paix, loin de toutes les émotions et de tous les calculs mentaux que notre nature humaine peut produire.
Ce lieu symbolique existe en chacun de nous, c’est là où il y a plus de Soi et bien moins de “moi” égotique, de faux-moi, comme nous le rappelle Arouna depuis la Pentecôte.  

Prenons le temps de respirer. Fermons les yeux. 
Puis en les ouvrant à nouveau, tâchons de percevoir le calme profond qui descend de la voûte céleste !
Respirons… Profondément… encore et en-corps !!!

Il existe un point au cœur de l’océan Pacifique qui est considéré comme étant le lieu le plus distant de toutes “terres” émergées. Il est appelé le point “Nemo” et a été déterminé en 1992 par Hrvoje Lukatela, un ingénieur géodésien. Métaphoriquement, il représente l’état de de conscience le plus élevé que nous pouvons atteindre et qui est l’état d’être le plus éloigné de tout ce que peut produire nos aspirations issues de nos “terres” matérialistes.
En latin, Nemo signifie : “personne”, un mot qui porte un double sens. Je suis une personne – Je ne suis personne.
Ce point Nemo fait référence à un champ vibratoire où la force de vie devient si intense que la personnalité, qui n’est pas notre véritable identité, ne peut y exister. C’est dans cet espace que notre Soi trouve sa pleine liberté d’expression. 

Jules Verne, cet initié qui fut l’auteur inspiré de “Vingt Mille lieues sous les Mers”, récit ésotérique à plusieurs niveaux de lecture et qui recèle de nombreuses richesses pour comprendre notre véritable Nature, donna le nom de Nemo au capitaine du Nautilus, le vaisseau qui lui permit de s’enfuir de l’île (terre de matière) où il était réduit en esclavage.
Il réussit à s’échapper avec le Nautilus, déterminé à ne plus participer aux affaires du monde matérialiste où il ne voyait que perdition de l’Âme.
Tel Hercule, le Capitaine Nemo eut à affronter de grandes épreuves, pour échapper à notre condition humaine. 
Explorons quelques métaphores de ce roman si populaire qui fut aussi un grand succès au cinéma dont les héros furent immortalisés par Omar Sharif et Kirk Douglas.

“Nautilus” en référence au nautile, ce céphalopode marin qui a traversé les âges sans modifier son aspect, qui représente donc un état d’existence extrêmement stable. D’autre part sa coquille se développe en spirale selon les lois du Nombre d’Or tel qu’on l’observe dans la forme de notre glande pinéale. Il possède un système de ballast analogue à nos sous-marins d’aujourd’hui. Métaphoriquement le Nautilus symbolise l’art de descendre au sein de notre Psyché avec pour outil notre glande pinéale, le siège de l’intuition autrement appelé, de mémoire atlantéenne, l’Œil d’Horus, notre troisième œil, le centre Ajna des yogis.  
Nemo est nommé “personne”, débarrassé de fait de sa nature humaine matérialiste, à savoir astrologiquement l’état de Vierge folle.  
Parmi toutes les aventures, le Nautilus fut attaqué par un monstre marin, un calamar géant, et c’est courageusement, que le héros Ned Land, incarné par Kirk Douglas, terrassa la terrible bête en lui plantant son harpon au milieu du front là où se trouve le troisième œil, indiquant ainsi qu’il faut faire appel à notre conscience intuitive pour vaincre le monstre marin que nous pouvons assimiler au Léviathan qui selon le philosophe Hobbes représente la nature humaine prise dans un état de guerre permanent mue par des peurs viscérales. 

Autres observations : 

  • Le héros est un passager clandestin à bord du Nautilus, un esprit libre et rebelle qui n’obéit à aucun diktat. Il s’appelle Ned Land. Land signifie “Terre”, il s’agit donc bien de notre nature terrestre incarné, qui est en mesure de terrasser le monstre en faisant preuve de courage et de liberté d’expression.   
  • Nemo est “capitaine”. Du latin “capitaneus” qui signifie “celui qui se trouve à la tête” de “caput” :  tête. Nous sommes donc clairement invité-es à prendre la tête de nos actions volontairement et en conscience et par contre de ne pas nous prendre la tête, comme sait si bien le faire le mental de la Vierge folle.

Notons que nous sommes avec cette Pleine Lune dans l’énergie vibratoire du signe de la Vierge. Concentration, application et détermination en sont les principes.
Rappelons aussi les Carrés de Saturne et Uranus ainsi que celui entre Vénus et Mars avec tous les problèmes de communication que cela implique. Attention à nos paroles inconsidérées. Nous avons déjà longuement commenté ces Carrés.
Nous y reviendrons prochainement.

Pour l’heure profitons de l’énergie de cette merveilleuse douceur de Pleine Lune vénusienne pour faire une pause concernant toutes les impulsions mentales que provoquent nos faux-moi ce qui nous éloigne considérablement de notre véritable identité, le Soi.
Les planètes sont rétrogrades dans leur majorité, il ne se passe pratiquement rien dans le Ciel, ce qui nous amène vers des états méditatifs qui négativement peuvent créer de la confusion. Que ce rien nous amène plutôt vers le Vide, là où nous sommes Tout… en tous les cas au plus proche de Dieu, l’anagramme de Vide, me souffle Arouna :)) 

Dans le monde de la matière, notre personne n’est pas personne. Elle est numérisée. Code bancaire, N° de sécurité sociale, adresse postale, cellphone, mots de passe en tout genre… ! Gare à la numérisation alerte Philippe Guillemant.

Soyons les capitaines éclairé·es de notre Nautilus intérieur et voguons vers le point Nemo, le lieu de toutes les quiétudes et de toutes les libertés.
Arouna et moi-même vous souhaitons bon voyage vers le Centre de vous-même, là où votre Cœur rayonne activement ! 
Et Arouna vous donne rendez-vous au premier atelier de son université d’automne mardi 13 septembre à 20 h où elle fait en direct son bulletin de l’équinoxe d’automne en écho à ce bulletin de Pleine Lune et je vous invite à bien voir son programme des autres ateliers (https://vamr.eu/u/) : ils aident tous au voyage de notre Nautilus :))

Voguons loin, “Sail away” comme nous le chante  Enya…

Gardez la Lumière,

Philippe

Libre-accès à l'enseignement d'Arouna

Comment s’inscrire pour voir les cours-vidéo ?

L’enseignement d’Arouna est en libre-accès sur inscription. Ce n’est pas pour autant gratuit.
Nous annonçons le tarif-juste-pour-nous.
Vous faites votre tarif-juste selon ce que vous sentez/pensez juste pour vous.
C’est une économie de Don-Échange
>> S’inscrire aux cours-vidéo

L’inscription à l’École en ligne donne libre-accès à tous les cours-vidéos.

Vous ne voulez voir que quelques cours ?

Faites un paiement ponctuel, à la carte, comme vous paieriez une place de cinéma, un DVD ou une VOD.

Vous désirez essayer “pour voir” ?

Inscrivez-vous à 0€, regardez et décidez 🙂
– Après une période d’essai d’une durée raisonnable, faites votre paiement.
– Évaluez ce que vous recevez de l’enseignement d’Arouna pour décider votre tarif-juste en fonction de vos possibilités réelles.

Inscriptions Spécifiques : Universités, Ateliers, Bulletins, etc.

L’accès aux Universités, ateliers spéciaux, bulletins Au Fil du Réel se fait par des inscriptions spécifiques, également en Don-Échange.

Autres thèmes

Recevez notre Newsletter

Suivez Arouna et l’école en ligne de La Voie de l'Amoureux
l’actualité d’Arouna : dates des ateliers, conférences, médias et autres évènements
l’actualité de l’école en ligne.

Autorisation

Merci ! Vous allez recevoir un email de confirmation.