Une Nouvelle Lune pleine de lumière

Bulletin d’astrologie spirituelle de Philippe Bonato

Bonjour à toutes et à tous,

La Nouvelle Lune aura lieu le 20 Avril 2023 à 4h13 en temps universel, 6h13 à Paris, 0h13 à Montréal, 12h13 à Hong Kong.
Le Soleil et la Lune ont rendez-vous tout à la fin du Signe du Bélier à 29°50.

Il y a deux particularités dans cette Nouvelle Lune :

1) C’est la deuxième Nouvelle Lune consécutive en Bélier.
La première a eu lieu le 21 Mars à 0°50 en tout début Bélier, entre l’équinoxe du 20 Mars et l’entrée de Pluton en Verseau le 23 Mars. Vous l’avez probablement senti : ces quatre jours du 20, 21, 22 et 23 Mars ont été d’une puissance vibratoire hors du commun. Nos consciences, même à notre insu, en ont été profondément ensemencées.
Le fait que le Ciel nous présente une Nouvelle Lune à nouveau en Bélier va prolonger cet impact énergétique en lui donnant plus d’acuité encore. C’est comme si les autorités célestes insistaient pour qu’une part du mystère cosmique se révèle à nous. À nous d’en faire quelque chose, cette fois en pleine conscience comme nous le suggère Arouna (Cf. son bulletin-audio en écho au mien, disponible en libre accès dès le 20 avril)

À noter : cet impact énergétique va se faire concomitamment à une éclipse solaire

2) Une éclipse solaire annulaire totale.
Pour bien saisir ce que représente une éclipse, il faut se rappeler que ce phénomène céleste ne peut se produire que quand l’axe des Nœuds lunaires se trouve conjoint au Soleil et à la Lune.
Autrement dit, il y a en ce jour du 20 Avril une triple conjonction Soleil-Lune-Nœud Nord. Le Soleil et la Lune étant les deux objets célestes majeurs de notre Ciel et le Nœud Nord symbolisant le chemin de l’Âme, il n’y a pas de conjonction plus puissante que celle-ci.
Nous comprenons mieux pourquoi les éclipses solaires ont toujours été abondamment commentées, car il n’y pas d’impact énergétique supérieur à cela. C’est spectaculaire et très impressionnant : le Soleil disparaît quelques minutes, dévoré par une ombre grandissante. Pendant ce temps, c’est la face cachée de la Lune qui reçoit toute la lumière solaire. Cela peut produire quelques inquiétudes, n’est-ce pas ? Mais le ciel étant toujours bienveillant, sachez que cette énergie est de fait extraordinairement positive.
Quelle en est sa nature ?
Quand le Soleil entre dans l’ombre, c’est la torche dans les ténèbres : une magnifique opportunité pour explorer nos propres zones d’ombre, pour faire la lumière sur nos faces cachées bien perso ! C’était déjà l’objet de la dernière Nouvelle Lune accompagnée de l’entrée de Pluton en Verseau.
Là, le ciel insiste ! Allons explorer nos zones d’ombres !!! En écho, Arouna nous en donne sa lecture dans son bulletin-audio (En libre-accès ici dès le 20 avril).

Quand le Soleil traverse la constellation du Bélier, on dit qu’il y est exalté. Sa puissance vibratoire en est accrue, pas étonnant donc que ce signe de Feu nous donne actuellement force et envie d’avancer.
Pour rappel (relire mon dernier bulletin), le Bélier est le premier signe de la grande roue du Zodiaque, donc la première étape à franchir de l’année astrologique. Elle correspond au premier travail qu’Hercule eut à accomplir, La capture des cavales mangeuses d’hommes :

Eurysthée, l’instructeur d’Hercule, voyant combien celui-ci frémissait d’envie de se lancer dans l’aventure, qualité bien Bélier, le mit en garde en lui soulignant qu’il fallait du temps pour aller au bout d’une tâche.
Diomède (fils d’Arès-Mars, le maître du Bélier) possédait en son royaume de Thrace, des cavales mangeuses d’hommes qui terrorisaient toute la région. Ne sachant que faire pour s’en débarrasser, il fit appel à Hercule qui décida de se faire accompagner par son meilleur ami Abdéris.

  • Diomède, c’est nous quand nous prenons conscience que quelque chose ne va pas dans notre royaume (notre psyché) et que nous ne savons plus quoi faire.
  • Abdéris, symbolise la nature humaine.
  • Hercule, le disciple sur le chemin.
  • Les cavales, ces terribles monstres qui se nourrissent de chair humaine, représentent les idées produites par notre mental inférieur quand nous n’arrivons plus à le maîtriser.

Je souhaite insister pour cette seconde Nouvelle Lune en Bélier sur ce qui pourrait sembler un détail, mais qui est essentiel vu l’effet potentiel de l’énergie du moment sur nous.

Hercule se rue donc à la poursuite des cavales. Avide d’accomplir sa première tâche, il réussit très vite à contraindre les cavales et à les enfermer dans un enclos. Fier et très satisfait de sa victoire, il confie la garde des cavales à Abdéris, son ami le plus proche qu’il aime tant. Dans le mythe, il nous est clairement signifié que ce bon ami, notre nature humaine, est trop faible et trop fragile pour faire face aux terribles créatures. En effet, les cavales s’échappent aisément de l’enclos qu’Hercule pensait parfait, piétinent et dévorent Abdéris pour à nouveau dévaster le royaume (notre psyché).
La façon dont Abdéris s’y est pris pour tenir les dangereuses juments sous bonne garde, c’est un peu nous lorsque nous faisons des mots croisés ou bien des sudokus. Certes, notre concentration mentale peut maîtriser le flot des pensées, mais juste le temps d’un court instant, et personne n’osera prétendre qu’il s’agit là du véritable travail spirituel qu’il nous est demandé de faire sur notre mental !
Hercule, dévasté par la perte de son ami, se remet néanmoins à la tâche, en se rappelant enfin la parole d’Eurysthée son instructeur. Il prend cette fois ci tout son temps, il maîtrise son impétuosité pour rendre les cavales inoffensives. Ce qui signifie qu’il applique l’art de la méditation : Respirer pour prendre le temps de ralentir progressivement le flot de ses pensées.

Regardons de plus près ce « détail » :
Hercule a perdu son meilleur ami, autrement formulé sa nature humaine. Que c’est douloureux et difficile à vivre : Il est empli d’une profonde tristesse, il est même totalement affligé !
Le mythe voudrait-il nous faire saisir qu’accomplir ce premier grand travail d’Hercule de maîtrise du mental nous demande d’accepter en chemin de perdre ce que nous aimons tant de notre nature humaine, disons nos petites faiblesses, celles qui nous procurent nos petits bonheurs existentiels, mais qui nous empêchent de nous déployer dans notre réelle dimension d’Être.

Que sommes-nous prêts à abandonner des plaisirs évidents de notre nature humaine ?
Arouna parle souvent des bénéfices secondaires que nous avons à rester attachés au moi pourtant souffrant de notre nature humaine. Combien sommes-nous prêt à lâcher ces bénéfices secondaires pour vraiment nous engager dans une quête spirituelle ?
C’est ce « détail », cette petite question que nous sommes invités à regarder de près avec cette Nouvelle Lune et la grande éclipse solaire : Allons-nous réussir à voir « la face cachée » de nos petits bonheurs bien humains ?
Qu’impliquent-ils dans nos vies ? Sont-ils indispensables ? Ne sont-ils pas des renoncements à notre moi spirituel afin de mieux nourrir les plaisirs hédonistes matérialistes de notre nature humaine ?

Pluton qui est au tout début du signe du Verseau est, lui, en Carré avec le Nœud Nord. Ce Carré va transmettre à l’énergie de cette Nouvelle Lune toute la puissance de transformation que porte l’activité plutonnienne du moment. Une puissance qui s’épanouit dans l’ombre de l’éclipse !
Rappelons-nous que Pluton règne dans les profondeurs souterraines. Il va donc se servir de cette magnifique éclipse pour nous exhorter à discipliner notre Mars personnel, notre énergie masculine négative, ce qu’Arouna considère comme l’enjeu même de la crise civilisationnelle en cours.

D’ailleurs, où se trouve Mars en ce temps de Nouvelle Lune ? Il se trouve en Cancer, un signe d’Eau dans lequel il est en exil.
La bonne nouvelle, c’est qu’étant en déficit de fonctionnement, il va nous aider à ne pas vouloir en faire trop, trop vite ! La moins bonne nouvelle, c’est que dans le signe de la famille qu’est le Cancer, il annonce de la résolution de karma familial dans l’air ! Vigilance donc pour ne pas retomber dans de vieux conflits familiaux issus d’outre-tombe…

Pour cette éclipse solaire qui porte la force d’un puissant renouvellement, Arouna se joint à moi pour vous souhaiter de vivre pleinement l’intense lumière de l’anneau de Feu que nous pourrons observer le temps de l’éclipse dans notre Ciel. Que son Feu sacré vous envahisse sans que vous perdiez de vue l’épreuve du Bélier en cours : maîtriser son intellect pour maintenir sa paix mentale afin de ne pas vous laisser embarquer par l’énergie négative de Mars, le feu destructeur de la guerre intérieure comme extérieure !

Gardez la Lumière

Philippe

Autres articles de la même catégorie

Bulletins
Ma bonne nouvelle de la Pentecôte 2024 • Bulletin-audio (et vidéo)

Ma bonne nouvelle de la Pentecôte 2024 • Bulletin-audio (et vidéo)

Ma bonne nouvelle de la Pentecôte 2024, c’est que dans la logique du Wessak à rallonge de cette année, cette Pentecôte 2024 est aussi à rallonge (voir mes précédents bulletins).
Après avoir échangé sur ce sujet avec mon ami astrologue Philippe Bonato, nous en sommes arrivés, en accord avec sa lecture du Ciel, à dire que la Pleine Lune du 21 juillet (plus quelques jours ;-)) semble être le temps d’accomplissement de ce Printemps Pascal 2024, avec son passage de Pâques/Pessah, l’Ascension, le double Wessak et la Pentecôte.
Quelle bénédiction que cette rallonge, n’est-ce pas ? Car honnêtement, qui n’a pas besoin en ce moment de plus de temps pour intégrer tout ce qui s’est passé depuis Pâques avec ce monde qui a l’air de marcher sur la tête ?

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato + L’écho personnel d’Arouna • La Pleine Lune de la Sagesse

Lecture astrologique de Philippe Bonato + L’écho personnel d’Arouna • La Pleine Lune de la Sagesse

Si vous avez une sensibilité astrologique, plongez vite dans le bulletin d’astrologie spirituelle de mon ami Philippe Bonato et vous comprendrez mieux qu’à la lumière de l’astrologie sidérale ou tropicale, il est "juste" de célébrer en cette année comiquement cosmique deux Wessak. Après une plongée spirituelle avec le Wessak d’avril dans un temps particulièrement chahutant pour le monde et pour nous, entre Pâques et la Pentecôte 2024, nous célébrons avec cette Pleine Lune de Mai, la naissance, et surtout l'Illumination de Bouddha, l’esprit incarné de la Sagesse via la Compassion.

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Lune de la libération

Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Lune de la libération

La Nouvelle Lune aura lieu le 8 Mai 2024 à 3h21 en temps universel, 5h21 à Paris.
Le Ciel nous appelle à nouveau à développer au plus profond de nous-mêmes un esprit de Paix.
C'est le 8 Mai que nous commémorons la fin de la terrible 2ème guerre mondiale qui fit de 50 à 85 millions de morts.
La grande conjonction Jupiter-Uranus en Taureau du 21 avril dernier avait eu comme précédent, je le rappelle pour celles et ceux qui suivent mes bulletins, le 8 Mai 1941. 4 années après, jour pour jour, le 8 Mai 1945 voyait l'arrêt total des hostilités.

lire la suite »