Une Nouvelle Lune en miroir • Bulletin à deux voix et quatre mains de Philippe Bonato avec Arouna

Bonjour à toutes et à tous,

La Nouvelle Lune aura lieu le 13 Novembre 2023 à 9h27 en temps universel, 10h27 à Paris, 4h27 à Montréal, 17h27 à Hong Kong.

Le Soleil et la Lune se rejoignent à 20°44 en Scorpion, accompagnés de Mars en conjonction serrée pour produire un amas d’énergie d’une immense force vibratoire qui peut bousculer le monde et bien sûr chacun de nous !

Le Scorpion est un signe d’Eau, donc d’émotions fortes et profondes. Gouverné par Pluton la planète qui, en ce moment, croise vers le Verseau tel un navire puissant que rien ne peut faire dévier de sa route. Un navire qui nous entraîne tout un chacun, qu’on le veuille ou non, sur la route de la régénération et de la transformation, voire plus, si on a donné son accord à la gestation d’un nouveau moi plus en accord avec l’ère du Verseau.
Le signe du Scorpion est lié à la mort et à la renaissance : c’est dans les Eaux profondes du marais que se trouve la Vouivre, impressionnante créature aux pouvoirs magiques, qui viendra capturer notre Âme si nous n’y prenons garde, mais c’est aussi là que la fée Mélusine veille sur nous. Par sa bienveillance, elle nous aide à transmuter notre Scorpion intérieur en Aigle d’Or royal afin que nous arrivions à mieux nous élever au-dessus des miasmes que produisent nos sombres pensées, ces fanges boueuses qui se décomposent puissamment pendant cette Nouvelle Lune dans le signe du Scorpion, une décomposition d’autant plus puissante que la Lune en Scorpion démultiplie le processus.

Pour rappel : Nous sommes tous Scorpion, car au cœur de nous-mêmes nous possédons tous les signes.

À noter : Cette Nouvelle Lune a lieu le 13 Novembre. Le chiffre 13. Ça vous rappelle quelque chose ?

Si vous regardez bien dans le miroir que nous offre avec insistance cette Nouvelle Lune, vous y verrez peut-être, comme Arouna et moi, le retournement du 31 ! Petit retour vibratoire sur le 31 août : la 13ème Pleine Lune de cette basculante année 2023, qui a amorcé le tournant essentiel de notre mort du moi, avant la rentrée bousculante de cette année (cf. Bulletin « Le mystère de la 13ème Lune« ).
Un miroir en cadeau un peu empoisonné allez-vous nous dire, mais si le chiffre 13 est bien le chiffre de la mort, il est aussi celui de l’amour, nous rappelle Arouna, – le mot amour en hébreu, numérologiquement, est aussi un chiffre 13.

En tous les cas, ce chiffre porte bien une part de la magie du Scorpion, ce qui renforce au centuple la puissance vibratoire de cette Nouvelle Lune. Tout cela peut expliquer la pointe de crainte qui peut surgir en nous dans nos méditations du moment :)) Une pointe qui peut aller jusqu’à la peur, voir carrément la terreur, vu que c’est toute la force du karma qui s’exprime dans le symbolisme du 13, une force à l’œuvre un peu partout dans le monde, et donc bien sûr en nous !
L’Arcane N°13 du Tarot est l’arcane sans nom, on y observe un squelette tenant une faux. C’est donc bien de la mort, que nous appelons la grande faucheuse, dont il est question en cette Nouvelle Lune.
Qu’allons-nous faucher durant cette Nouvelle Lune ? Qu’allons-nous vraiment laisser mourir pour faucher une formidable renaissance de notre cœur amoureux ? Comment allons-nous retourner ce chiffre 13 pour être vraiment sur notre 31 le 31 décembre, en vue d’une magique année 2024 ? Voilà notre lecture à Arouna, scorpionne en mutation, et à moi, de ce chiffre 13 dans laquelle baigne l’énergie scorpionesque de cette Nouvelle Lune du 13 Novembre.

Et rappelez-vous souvent les prochaines semaines, que l’Aigle est la véritable expression altière du Scorpion qui a su se débarrasser de sa condition de petit arthropode piquant de sa queue, passant le plus clair de son temps à juger, à chercher le conflit, sans prendre conscience que ce qu’il reproche à l’autre n’existe qu’en lui-même.
Que de conflits et de guerres nous pourrions éviter si la Sagesse altière de l’Aigle-Scorpion venait à s’imposer en chacun de nous grâce à l’énergie puissante de cette Nouvelle Lune !

Pluton vogue vers le Verseau, vous disais-je. Uranus en est le Maître. Cette planète porteuse des valeurs Verseau se trouve présentement en Taureau, diamétralement opposée à la surpuissante triple conjonction Soleil-Lune-Mars en Scorpion où, je le rappelle, la planète rouge règne en Maître.
Ceci est le fait majeur de cette Nouvelle Lune où nous risquons de nous laisser submerger par des émotions plombées par les sombres pensées qui sont dans l’air en ce moment.
La présence du Soleil dans ce signe profond représente la torche dans les ténèbres.

Uranus, la planète de la liberté et la triple conjonction Scorpion se regardent par miroirs interposés. Que pourrait-il nous être révélé dans le miroir de cette Nouvelle Lune ? Que va-t-on y voir en miroir sur nous ?

Le Thème du miroir a toujours inspiré nos poètes… Qu’y a-t-il de mieux que la poésie pour aller explorer la Magie que porte le signe du Scorpion ?

Baudelaire de sa plume nostalgique, parfois en désespérance, écrivait :

« Homme libre toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir et tu contemples ton âme
dans le déroulement infini de sa lame et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer »

(extrait – L’homme et la mer)

Henri de Régnier, nous interrogeait :

« Est-ce le miroir morne ou la fontaine claire
qui t’attire par son silence de miroir ? »

(extrait – Le Combat)

Gaston Bachelard nous mettait en garde quant à l’emploi du miroir :

« Il faut une âme bien troublée pour se tromper vraiment aux mirages de la rivière,
ces doux fantômes de l’Eau aux illusions factices d’une imagination amusée,
d’une imagination qui veut s’amuser ».

(extrait – L’eau et les rêves, essai sur l’imagination de la matière)

Le mythe de Narcisse nous offre également quelques lueurs de conscience :

« Je suis toi-même »
répond invariablement le miroir dans une inflexible sévérité.

Paul Valéry pouvait être plus lyrique :

« Je vous salue, enfant de mon âme et de l’onde,
Cher trésor d’un miroir qui partage le monde »

(extrait – Fragments du Narcisse)

Du Scorpion signe d’Eau où se trouve la triple conjonction, à la Terre Taureau où Uranus séjourne présentement, le miroir lunaire cosmique de ce temps de Nouvelle Lune, symbolise le passage de l’Eau à la Terre. Le challenge de cette Nouvelle Lune est donc notre passage de l’Eau à la Terre : De l’imagination liquide à la manifestation concrète et solide de nos rêves sur nous-mêmes.

Questions d’inspiration uranienne :
Qui es-tu dans ta quête de liberté ? Où en es-tu de tes prisons intérieures ? As-tu une joie dans ton cœur qui porte tes espérances ?

Questions d’inspiration scorpionesque :
Où en es-tu dans la mort de tes faux « mois » ? Certains gigotent-ils encore dans le tréfonds de toi-même ? Où en es-tu de tes résistances à les laisser mourir ?

Il est très difficile de parler de bonheur et de joie de vivre en ce moment alors qu’un conflit majeur s’étend en une région qui devrait être celle de la paix.

Mais aussi exigeante que soit cette Nouvelle Lune qui nous met un miroir grossissant sous le nez, elle propose en même temps des aspects d’une lumineuse harmonie qui peuvent nourrir notre espérance d’une paix profonde et durable pour notre Terre intérieure. Comme nous sommes le reflet du miroir, cela contribuera à la paix sur la Terre. Comme le répète souvent Arouna en ce moment, si nous ne sommes pas la solution, nous sommes partie prenante du problème de la guerre. C’est l’Âme du monde qui passe en ce moment un redoutable test. À nous de passer ce test sur le plan intérieur pour faire partie de la solution pour le monde.

Notez, pour booster votre espérance, que Vénus est en Balance dans un aspect vibratoire très positif, en sextile avec Mercure en Sagittaire.
Vénus, l’art du consensus, Mercure, l’art de la communication, nous offrent l’espoir qu’un dialogue positif peut toujours s’établir. Cela vaut pour nous dans le quotidien de nos vies.

Pluton, Neptune et Uranus forment un triangle isocèle dans notre ciel. Un trigone et deux sextiles !
Voilà l’invitation du moment : Cette configuration céleste est toujours un appel à plus de spiritualité, avec le désir ardent qu’elle élargisse notre conscience et nous inspire les pensées lumineuses de notre nouveau moi avec plus de Soi, un moi pour le moins plus solaire !

À noter que Cérès, la planète bienveillante qui sait soigner les cœurs meurtris et nous relier au divin, est également en Scorpion, renforçant cette grande triple conjonction qui nous invite à une profonde transmutation intérieure.

Pour finir avec une très bonne nouvelle : Dans cette période intense et, reconnaissons-le, très exigeante, notre conscience peut s’élever considérablement. À nous de lui donner notre consentement ! D’avoir la volonté, véritablement, vraie d’y aller dans ce changement de paradigme en cours depuis la « crise » sanitaire ! C’est ainsi que nous serons prêts à accueillir, dès le début de la prochaine année 2024, le grand démarrage de l’énergie Verseau, signe dans lequel Pluton fera sa grande rentrée.

À toutes celles et ceux que la poésie de cette alchimie de l’Eau et de la Terre inspire, Arouna et moi-même vous souhaitons une belle traversée du miroir pour découvrir votre véritable nature, en tous les cas, le meilleur de vous-mêmes.

Gardez la Lumière,
Philippe

Autres articles de la même catégorie

Bulletins
Ma bonne nouvelle de la Pentecôte 2024 • Bulletin-audio (et vidéo)

Ma bonne nouvelle de la Pentecôte 2024 • Bulletin-audio (et vidéo)

Ma bonne nouvelle de la Pentecôte 2024, c’est que dans la logique du Wessak à rallonge de cette année, cette Pentecôte 2024 est aussi à rallonge (voir mes précédents bulletins).
Après avoir échangé sur ce sujet avec mon ami astrologue Philippe Bonato, nous en sommes arrivés, en accord avec sa lecture du Ciel, à dire que la Pleine Lune du 21 juillet (plus quelques jours ;-)) semble être le temps d’accomplissement de ce Printemps Pascal 2024, avec son passage de Pâques/Pessah, l’Ascension, le double Wessak et la Pentecôte.
Quelle bénédiction que cette rallonge, n’est-ce pas ? Car honnêtement, qui n’a pas besoin en ce moment de plus de temps pour intégrer tout ce qui s’est passé depuis Pâques avec ce monde qui a l’air de marcher sur la tête ?

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato + L’écho personnel d’Arouna • La Pleine Lune de la Sagesse

Lecture astrologique de Philippe Bonato + L’écho personnel d’Arouna • La Pleine Lune de la Sagesse

Si vous avez une sensibilité astrologique, plongez vite dans le bulletin d’astrologie spirituelle de mon ami Philippe Bonato et vous comprendrez mieux qu’à la lumière de l’astrologie sidérale ou tropicale, il est "juste" de célébrer en cette année comiquement cosmique deux Wessak. Après une plongée spirituelle avec le Wessak d’avril dans un temps particulièrement chahutant pour le monde et pour nous, entre Pâques et la Pentecôte 2024, nous célébrons avec cette Pleine Lune de Mai, la naissance, et surtout l'Illumination de Bouddha, l’esprit incarné de la Sagesse via la Compassion.

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Lune de la libération

Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Lune de la libération

La Nouvelle Lune aura lieu le 8 Mai 2024 à 3h21 en temps universel, 5h21 à Paris.
Le Ciel nous appelle à nouveau à développer au plus profond de nous-mêmes un esprit de Paix.
C'est le 8 Mai que nous commémorons la fin de la terrible 2ème guerre mondiale qui fit de 50 à 85 millions de morts.
La grande conjonction Jupiter-Uranus en Taureau du 21 avril dernier avait eu comme précédent, je le rappelle pour celles et ceux qui suivent mes bulletins, le 8 Mai 1941. 4 années après, jour pour jour, le 8 Mai 1945 voyait l'arrêt total des hostilités.

lire la suite »