Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Nouvelle Lune du 5 juillet

L’écho personnel d’Arouna à la lecture astrologique de Philippe Bonato pour cette Nouvelle Lune se trouve sur ce lien : « Trop à dire… sur cette Nouvelle Lune de renouveau radical »

L’appel à la grande Paix de la Lune

Bonjour à toutes et à tous,

La Nouvelle Lune aura lieu le 5 juillet à 22h57 en temps universel, le 6 Juillet à 0h57 à Paris, 6h57 à Hong Kong, le 5 juillet à 17h57 à Montréal.

Différentes énergies de ce ciel de Nouvelle Lune se conjuguent pour nous amener dans un état de profonde réceptivité. Et nous sommes bien, comme annoncé par Arouna et moi, dans un solstice d’été à rallonge. Et j’ajoute aujourd’hui qu’il s’agit de rallonges au pluriel…

Saturne vient de devenir rétrograde, imité par Neptune pour accompagner Pluton, déjà rétrograde, ainsi que Cérès, la déesse de la moisson, la mini-planète qui symbolise la protection du vivant.
Lors d’une rétrogradation, l’énergie des planètes s’inverse et s’exprime en nous par de forts ressentis tout en intériorité. C’est un appel au recueillement.

La Lune symbolise notre réceptivité. Dans le Cancer, la lune est en domicile dans ce signe d’Eau et au maximum de sa force vibratoire.
Le Soleil et la Lune conjoints sont en aspect de trigone avec Saturne en Poissons et sextile avec Mars en Taureau qui se rapproche d’Uranus. C’est un triangle isocèle qui se dessine dans notre ciel. De même, Cérès en Capricorne, Saturne en Poissons et Mars en Taureau forment un triangle isocèle.
Ces deux figures célestes identiques qui s’imbriquent l’une dans l’autre en signes Yin, Terre et Eau, appellent également au recueillement intérieur.
Le Soleil et la Lune ont rendez-vous en plein cœur du signe du Cancer à 14°23 non loin de Vénus.

Le cycle vénusien est quelque peu magique, car il porte une part de mystère. On l’appelle l’Étoile du berger, car elle accompagne la vie des troupeaux, se levant avec l’aurore ou bien se couchant au crépuscule selon le moment de l’année.
Début mai, Vénus avait disparu de notre ciel, mangée par la lumière du Soleil dans sa conjonction haute quand elle passe derrière le Soleil par rapport à la Terre. C’est un alignement Terre-Soleil-Vénus qui fut exact le 4 Juin dernier.
Après environ 10 semaines à vivre cachée en un secret lumineux, le 10 juillet Vénus va réapparaître, mais ce n’est plus la même.
Vénus est devenue étoile du soir.
Vénus possède deux phases célestes vues depuis la Terre.
Elle est étoile du matin, visible à l’Est, lorsque qu’elle se lève avant le Soleil.
Elle est étoile du soir, visible à l’Ouest, lorsqu’elle se couche après le Soleil.
L’énergie qui l’accompagne est analogue à celle que nous portons.
Au petit matin, nous nous préparons à vivre une journée pleine d’activités.
Le soir, vient le temps du repos, les étoiles apparaissent dans le ciel.
Vénus du soir devient une étoile intensément lumineuse qui nous appelle à nous fondre dans le cosmos. La voûte céleste toute étoilée nous emmène à rêver, à considérer le monde autrement.
Vénus du soir nous interpelle de façon plus mystique que celle du matin, pour donner un sens à la vie plus universel. Quelle alchimie prépare-t-elle, en ces temps troublés, où nous nous opposons de façon véhémente, parfois même jusqu’à la violence extrême comme peut l’être la guerre.
Vénus est la planète de l’harmonie, de ce qui est juste et équilibré. La Tradition la rattache à l’énergie des femmes, porteuses de vie.
Le 10 Juillet prochain, une nouvelle énergie féminine va naître, porteuse de Paix. Souhaitons que le cœur des hommes soit sensible à cette force vénusienne pour leur donner l’envie et le sens du partage en toute équité, pour vivre en Paix et en Harmonie. L’expérience du moment montre que le cœur de certaines femmes doit aussi faire quelques progrès vénusiens. Accueillons cette nouvelle Vénus en chacun de nous, que nous soyons femme ou homme, ce n’est pas une affaire de sexe.

Revenons à la Lune en Cancer qui est chez elle, grands sont ses états intuitifs.
Dans la Tradition, la Lune possède trois représentations vibratoires : Hécate qui symbolise la Nouvelle Lune, Séléné la Pleine Lune et Artémis le croissant de Lune qui croît comme son nom l’indique.
Nous sommes à la Nouvelle Lune, c’est l’énergie d’Hécate qui vient donc nous visiter.

Hécate est la Déesse des passages, des franchissements de portes, des carrefours. Le carrefour étant un lieu où le monde des Âmes et celui du vivant se rencontrent.
À la Nouvelle Lune, c’est un nouveau cycle qui prend naissance avec sa part d’inconnu.
Hécate, cette expression de la divinité lunaire, était invoquée pour guider les Âmes vers l’au-delà. Dans les figures mythiques, on la voit entourée de torches puissamment lumineuses, une grande clef à la main entourée d’une aura vibratoire. C’est la gardienne de Lumière qui délivre quelques secrets à notre conscience. Elle est la patronne de ceux qui cherchent la Vérité en quête d’un éclairage spirituel.
La partie divine de notre être, notre Soi, se révèle par son action.
Fées et magiciens, qui officient dans le monde de l’occulte, s’en inspirent pour trouver la clef qui mène à la Sagesse et à la Lumière de l’intelligence de l’Esprit issue du Soi.
Hécate connaît les forces de la nuit, c’est un des symboles du Féminin sacré qui possède les vertus, par la voie de la magie intuitive, de nous révéler le sens profond de la vie en incarnation.

Dans son quatrième travail sur le chemin de l’initiation qui correspond au quatrième signe, le Cancer, Hercule eut à capturer La Biche de Cérynie. Eurysthée, son instructeur, comme à chaque début de travail lui confia quelques mots avant qu’il ne se mette en quête : « Cette Biche n’est pas tienne, dépose-la au cœur du Temple sacré ».
Douze lunaisons furent nécessaires à Hercule pour capturer la Daine aux cornes d’Or et aux pieds d’Airain. À peine sur la piste, il repéra quelques traces et mu par son instinct de chasseur, il la harcela sans cesse, mais sans jamais même l’apercevoir. Elle semblait inaccessible. Il se mit à réfléchir intensément, employant toutes les ruses du trappeur sans plus de résultat. Il la voyait s’échapper à la vitesse du vent.
Les 12 lunaisons s’achevaient, autrement dit le tour du zodiaque était presque accompli, à la toute fin du cycle les paroles d’Eurysthée lui revinrent en mémoire. « Dépose-la au cœur du Temple sacré ».
Hercule avait appris dans sa jeunesse comment se présenter dans un Lieu saint. Il entra en méditation profonde, apaisa ses désirs instinctifs, calma ses pensées avides et dévorantes, et la Biche vint à sa conscience. Elle résidait aux abords d’une Eau paisible.
Par les exercices méditatifs, l’état d’être du héros en quête avait changé, il put saisir la Daine délicate et gracile sans courir et sans aucun stratagème pour la serrer sur son cœur et ensuite la déposer au sein du Temple sans désir de possession. Elle n’était pas sienne, mais il savait où et comment la retrouver, son empreinte était posée sur son cœur.
Capturer la Biche sauvage et furtive signifie transformer l’instinct en pure intuition. La leçon de ce quatrième travail est que l’intellect ne peut se transformer en intelligence sans transmutation de l’instinct animal en état intuitif. Le Temple où déposer la Biche se trouve au sein d’une petite grotte que nous possédons tous au centre de notre front. C’est notre troisième œil, là où notre glande pinéale a son refuge.
Le Cancer est un signe qui aime se mettre bien à l’abri. Intuitivement, nous sommes appelés à trouver notre véritable maison, notre temple intérieur. Nous comprenons mieux le « home sweet home » cher aux natifs de ce signe d’Eau si sensible à l’instar de la Daine aux cornes d’Or.

Accéder à l’intuition spirituelle donne une dimension plus élevée à notre conscience.
Selon le principe hermétique, ce qui est en haut est en bas, ce qui est intérieur est extérieur et inversement. Nous pouvons par nos pensées positives co-créer notre réalité d’existence de la même manière que le Divin crée l’univers. Une force positive créée en nous-même peut s’exporter vers le monde.

Alors qu’une nouvelle Vénus va bientôt se manifester en étoile du soir, nos pensées concentrées sur les valeurs d’Harmonie et de Paix que porte la planète, pourront se conjuguer afin de co-créer l’Esprit de la grande Paix. Chacun de nous pourra conserver son originalité d’expression, il est bien inutile de nous réunir autour d’une prière collective si nous n’avons pas effectué ce travail intérieur sans produire l’effort de nous individuer. Le plus souvent, les grandes injonctions collectives, même sous forme de prières emplies de bonnes intentions, sont récupérées par les forces sombres du bas-astral.

Tel Hercule, allons vers notre Temple intérieur, et visualisons la Grande Paix à notre façon, nos petites glandes pinéales sauront se relier les unes aux autres pour créer un flot d’énergie qui transportera le monde vers la Paix. Les tensions sont vives, il est urgent de nous y mettre, Mars se rapproche d’Uranus.
La torche s’approche du baril de poudre.

À toutes celles et ceux qui verront apparaître le grand Temple intérieur, invitez Hécate à vous offrir la nouvelle Vénus.
Hécate est la passerelle entre le monde de la forme manifestée et le monde divin.
Elle guide de sa compétence magique les Âmes à travers les chemins obscurs de l’incarnation.
Je vous souhaite une magnifique Nouvelle lune dans la plus grande Paix intérieure.

Gardez la Lumière
Philippe

Autres articles de la même catégorie

Bulletins
Trop à dire… sur cette Nouvelle Lune de renouveau radical

Trop à dire… sur cette Nouvelle Lune de renouveau radical

Vous vous souvenez du titre : "Quelquefois… Rien à dire…" de mon bulletin sur la dernière Nouvelle Lune et bien suite à mes échanges avec mon ami et complice astrologue, Philippe Bonato et son bulletin sur la Nouvelle Lune du moment que je ne saurais trop vous recommander, le titre "Trop à dire" est le bon titre du moment pour moi 😀…
Entre les rétrogradations multiples et l’invisibilité de Vénus dans le Ciel de cette Nouvelle Lune, sans compter la synchronicité avec le chaos politico-socio-économique français qui se joue le lendemain dans les urnes, il me vient tant de choses que je vais écouter la voix de la Sagesse qui me rappelle que les extrêmes se touchent et que rien à dire comme trop à dire sont les deux côtés de la même pièce…

lire la suite »

Bulletins
Un Solstice d’Été 2024 à rallonge • Bulletin-vidéo

Un Solstice d’Été 2024 à rallonge • Bulletin-vidéo

Ah le Solstice d’Été 2024… comme j’aurais aimé vous dire aujourd’hui qu’après le printemps super exigeant, spirituellement parlant, que nous avons eu entre Pâques et la Pentecôte 2024, nous entrons enfin dans un été de "vacance" solaire… mais non… et le temps météorologique le souligne bien, pas besoin de faire tourner les tables pour voir que nous entrons dans une toujours très exigeante phase de chaos… dans le monde… en France et donc, en miroir, dans notre monde intérieur !
Je vous en dis plus dans mon bulletin-vidéo « Au Fil du Réel » spécial Solstice d’été à rallonge, un bulletin plus long que d’habitude, un bulletin à rallonge en quelque sorte 😉 car il pourra faire écho pour vous jusqu’à la fin de cette exigeante et costaud année 2024… et même peut-être un peu plus longtemps…

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Pleine Lune du 22 juin

Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Pleine Lune du 22 juin

Lisez bien le bulletin de la Pleine Lune du 22 juin de mon ami Philippe Bonato. Il confirme avec sa lecture spirituellement astrologique ce que je sens profondément : nous entrons bien avec cette Pleine Lune dans un Solstice d’Été à rallonge. L’été spirituel ne commencera qu'avec l’entrée dans le signe du Lion vers le 23 juillet.

lire la suite »