En route vers l’Hyperborée • Bulletin à deux voix et quatre mains d’Arouna et de Philippe Bonato

Bonjour à toutes et à tous,

La Nouvelle Lune aura lieu le 17 Juillet 2023, 18h32 en temps universel, 20h32 à Paris, 14h32 à Montréal, le 18 Juillet 2h32 à Hong Kong.
Le Soleil et la Lune ont rendez-vous 24°56 en Cancer.

Deux événements essentiels sont à retenir pour cette Nouvelle Lune:

1) Passage des Nœuds lunaires de l’axe Taureau-Scorpion à l’axe Bélier-Balance dans l’heure qui suit le moment exact de la Nouvelle Lune.
Pour rappel : Quand le plan de l’orbite lunaire et le plan de l’orbite solaire se croisent dans le ciel, ils forment une intersection. En ces deux points d’intersection, la force du Soleil et de la Lune se conjuguent pour former deux nœuds. Il fut choisi dans la Tradition d’employer le mot « nœud » pour exprimer ce phénomène. Un nœud désigne un endroit, un point de liaison, où une puissante énergie se concentre.

  • Le Nœud Nord est considéré comme l’orientation que doit prendre notre chemin de vie, ce que nous devons accomplir en tant qu’Âme.
  • Le Nœud Sud représente tous nos attachements, c’est là que se trouvent nos inaccomplis, nos manquements, nos freins à l’évolution.

Ces nœuds mettent environ une année et demie pour traverser un signe.
Quasiment à l’heure de la Nouvelle Lune, le Nœud Nord va donc passer du Taureau au Bélier et le Nœud Sud va passer du Scorpion à la Balance.
Pour rappel également : le signe du Taureau a pour maître Vénus et celui du Bélier a Mars pour maître. Le signe du Scorpion a Mars pour maître et celui de la Balance a pour maître Vénus.
À stabilobosser : Les polarités Mars-Vénus s’inversent ! Il y a clairement du changement dans l’air et une invitation certaine au changement pour nos polarités féminines et masculines intérieures.
En route vers une transmutation de notre Mars et de notre Vénus intérieurs pour une danse plus harmonieuse entre notre masculin et féminin… Enfin la possibilité très concrète de plus d’amoureux sur la Terre dans les années qui viennent, note Arouna, à très juste titre.
De fait, nous allons assister en cette Nouvelle Lune, à une puissante bascule d’énergie entre Mars et Vénus, d’autant que la quasi-simultanéité entre ce passage de l’orbite lunaire et l’heure de la Nouvelle Lune va amplifier grandement la force vibratoire de ce phénomène.
Traduction : Mars va quitter le côté Nœud Sud où se trouvent actuellement nos freins à l’action pour se retrouver dans l’énergie motrice du Nœud Nord en Bélier.
C’est donc un puissant dynamisme qui se met place. À nous de décider si nous allons le mettre au service de la belle Vénus qui prend sa place ! Car, avec le Nœud Sud en Balance, c’est bien Vénus qui prend le pouvoir en nous invitant à clôturer de vieilles histoires guerrières. Une occasion formidable jubile Arouna pour accomplir des vieux inaccomplis qui traînent, en utilisant l’énergie dynamique martienne de notre guerrier intérieur martien pour régler de vieux conflits, intérieurs comme extérieurs, en faisant preuve de lucidité.
Objectif : installer plus d’harmonie vénusienne en nous. (Voir le travail d’Arouna sur la danse du masculin-féminin : un thème essentiel sur sa Voie de l’Amoureux )

Comment répondre en ce moment à cette invitation vénusienne ? En levant le nez au Ciel pour « lire » le Carré qui s’y donne à voir.
Carré, vous avez dit Carré ??? Et oui, encore une puissante configuration céleste formant un Carré parfaitement dessinée au-dessus de nos têtes… C’est la suite de nos devoirs de vacances tout simplement constate Arouna en restant stoïque et j’ajoute que c’est vraiment le moment pour avoir de la sagesse stoïcienne :))

2) Le Carré
Nous pouvons visualiser ce grand Carré comme étant la base d’une pyramide, symbole d’une grande stabilité. Comme tout Carré, il nous demande de produire un gros travail sur nous-même dans le plus grand calme pour construire solidement notre pas suivant. Facile à dire !!! sourit Arouna en soulignant que ça ne va pas vraiment nous changer du boulot que nous donnait déjà l’énergie de la dernière Pleine Lune où nous avions à travailler sur ce qu’il nous restait à compléter pour trouver plus de paix intérieure en résonance avec le sceau de Salomon, symbole de paix, qui se dessinait puissamment dans le Ciel :)) (cf. bulletin La Lune et le Sceau de Salomon)
Comme ce Carré est formé par l’axe des Nœuds que nous venons de définir et par Pluton en Capricorne, diamétralement opposé au Soleil et à la Lune conjoints en Cancer, on pourrait penser que nous sommes invités à une plongée plutonienne dans nos noirceurs… Et bien non !!! Et Arouna me demande de bien insister là-dessus, vu la tendance à penser que travailler sur soi équivaut toujours à regarder le verre à moitié vide plutôt que le verre à moitié plein ! Comme Pluton est rétrograde, plonger dans nos noirceurs n’est effectivement pas du tout l’invitation de travail de ce Carré de Nouvelle Lune, car il n’en est pas l’élément dynamique.
C’est sur la puissante conjonction Soleil-Lune en Cancer qu’il va falloir nous appuyer.
La Lune étant dignifiée en Cancer, c’est cette énergie maternante du Cancer qui va être puissante. C’est avec elle que nous sommes invités à travailler si nous voulons sortir par le très haut, de la quadrature du cercle de ce grand Carré, que raconte le quatrième travail d’Hercule.

La capture de la Biche de Cérynie.
La Biche, appelée la Daine aux cornes d’Or et aux sabots d’Airain symbolise l’intuition.
Quand Eurysthée signifia à Hercule la nature de sa quatrième épreuve, il esquissa un franc sourire : capturer une biche ne lui semblait pas au-dessus de ses « forces ». Devant la désinvolture affichée de son héros trop confiant, son instructeur lui conseille fortement de ne pas employer la « force » pour y arriver. Là est le challenge pour notre énergie martienne !
Hercule essaya quand même la force, mais la biche aux cornes d’Or était aussi une Biche aux pieds d’Airain. Rapide comme l’éclair, elle s’enfuyait toujours. Hercule tenta alors mille et une ruses, mais rien n’y fit : cette Biche possède l’art du camouflage. Il fallut à Hercule, une année entière pour enfin la trouver, pensait-il, en un lieu propice à sa capture. La Biche quelque peu fatiguée par l’opiniâtreté d’Hercule, s’était rendue en Hyperborée, une région dont la localisation est inconnue. Les anciens textes disent qu’elle se situe aux confins du monde, un lieu terrestre d’où il est possible d’apercevoir la Lune de plus près. Une chose est sûre dans le mythe, c’est un domaine où la déesse Artémis règne en maîtresse.
Artémis est l’expression de notre Féminin, une dimension dans laquelle la Biche se sent chez elle en confiance. Là, elle n’éprouve plus le besoin de fuir Hercule qui, porté par sa grande détermination, avait réussi à la suivre jusqu’en cette lointaine contrée. Sans compter que dans ce domaine d’Artémis, Hercule n’est plus dans le même état d’être. Dans un grand calme intérieur, il contemplait longuement la Biche et ressentait le besoin de le faire longuement… Ce n’était plus l’instinct purement animal qui le gouvernait. Son intellect rationnel, analytique, que nous appelons le mental inférieur, non plus ! Quelque chose de mystérieux se produisait en lui : l’expansion de conscience qui donne une toute autre perception de la réalité du monde.
Avec Arouna, nous prenons le pari que l’Hyperborée est liée à la région de notre cerveau en lien avec le féminin de notre Cœur et que la Biche aux cornes d’Or et aux pieds d’Airain symbolise l’intuition qui y mène.

Notre invitation de Nouvelle Lune : Avec ce Carré dans l’air, pourquoi ne partirions-nous pas, comme Hercule, en quête de cette contrée mythique de l’intuition qui permet d’élargir notre conscience ? Elle existe en chacun de nous, soyons-en convaincus ! Certes, il faut du temps, de la détermination, de la constance pour y arriver, mais l’impérieuse envie de découvrir cette « Terre inconnue » à elle seule, nous ouvre les portes de ce voyage en terre inconnue. Prêts à partir ?

Sachez que même si Pluton est rétrograde en Capricorne, il reste à sa manière rétrograde très actif dans la pression qu’il exerce pour nous aider au changement de paradigme qu’il nous est demandé de faire cet été. Nous pouvons toujours nous appuyer sur sa puissance de transmutation pour stabiliser et consolider la base de notre pyramide intérieure… Ainsi, nous serons en parfait accord avec le grand Carré céleste qui s’établira au-dessus de nos têtes le 17 juillet prochain, prêts pour la suite du voyage… Car, ce voyage dans notre Nouvelle Terre intérieure va prendre du temps: Nous en aurons quelques lumières au fur et à mesure que Pluton prendra ses aises en Verseau. Il y a déjà passé quelques mois d’Avril à Juin 2023. Il va y revenir de mi-janvier à début Septembre 2024. Mais, c’est maintenant, après la puissante Pleine Lune de Sceau de Salomon, et cette belle Nouvelle Lune du Cancer que les graines de notre futur vont s’enfouir dans notre Terre intérieure. Celle-ci est d’autant plus fertile que le travail sur nous-mêmes s’est accéléré depuis la « Crise ». Mais, c’est notre désir estival 2023 d’ajuster notre vie à notre volonté spirituelle et notre désir ardent de passer en toute liberté et conscience de l’ère des Poissons à l’ère du Verseau qui vont nous enraciner solidement pour la suite du voyage. Si de surcroît, nous profitons bien de cette Nouvelle Lune pour mettre notre Mars au service de Vénus… notre énergie guerrière au service de la Paix et insiste Arouna, également en plus de la paix, au service de l’Amour, nous serons en pôle position pour la suite du voyage.

Notre conseil : La « vacance » de l’été (Voir bulletin Pour un bon repos du guerrier) doit maintenant se remplir de beaucoup, beaucoup, beaucoup de calme. Pour cela, visualisez souvent du calme remplir la vacance (pour ne pas dire le vide énergétiquement ou matériellement chaotique dans laquelle vous avez été plus ou moins librement jetés depuis la Saint-Jean) avec du calme aussi concrètement visualisé que possible.

À tous les aventuriers de Paix, inspirés par la force de l’Amour, nous vous souhaitons, Arouna et moi, le plus grand calme intérieur pour découvrir votre Hyperborée intérieure.

Gardez la Lumière,
Philippe

Autres articles de la même catégorie

Bulletins
Février bis : Cool ! Ça ajuste.

Février bis : Cool ! Ça ajuste.

Le rythme de la saison est naturellement en cours… En esprit, nous sommes dans le temps du Carême. Sur ce sujet que j’ai déjà beaucoup traité, j’ai juste envie, cette année, de pointer la confusion que certains pourraient encore trop faire entre restriction et purification. Je n’ai pas envie ici d’en faire un cours, juste vous soumettre ce thème comme matière à réflexion en vous invitant à regarder ce qui pourrait se glisser comme haine de soi via la culpabilité plutôt que la responsabilité de transformer le négatif en positif dans ce temps d’ajustement du nouveau en nous. Une transformation énergétique en résonance avec le processus alchimique de transmutation du plomb en or et non avec une ascèse culpabilisée 😊

lire la suite »

Bulletins
La Lune appelle à maîtriser l’illusion • Lecture astrologique de Philippe Bonato

La Lune appelle à maîtriser l’illusion • Lecture astrologique de Philippe Bonato

La Pleine Lune aura lieu le 24 février 2024 à 12h31 en temps universel, 13h31 à Paris, 7h31 à Montréal, 20h31 à Hong Kong.
Cette Lune est essentielle et porte un sens profond. La planète Terre est dans un temps de bascule énergétique, ce qui nous demande une écoute attentive pour nous fondre en conscience dans ce mouvement cosmique.
Un gigantesque cerf-volant occupe la totalité de notre Ciel pour cette Pleine Lune. Il est formé par un triangle équilatéral en signes de Terre surmonté d'un triangle isocèle qui culmine par une triple conjonction Mercure-Soleil-Saturne en Poissons, signe d'Eau, signe de la spiritualité épanouie, mais aussi siège de l'illusion. C'est un signe double.
Le cerf-volant symbolise une vision haute comme un appel à faire preuve de clairvoyance dans notre existence, en d'autres termes d'être capable d'échapper à l'illusion.

lire la suite »

Bulletins
Le je/jeu du mois de février : Ça « neuf » !

Le je/jeu du mois de février : Ça « neuf » !

De partout, on entend la Nature jouer avec nous à 1,2,3 SOLEIL, un jeu adoré de notre enfance. En ce moment, l’enfant en nous est tellement content de sortir de l’hibernation, de célébrer le changement avec les crêpes de la Chandeleur ou pour d’autres, les bougies de Imbolc, la fête Celtique qui marque la transition entre l’hiver et le printemps, que son "je" du moment joue joyeusement avec son plaisir de retrouver le soleil. Malgré le froid, ses rayons discrets illuminent l’énergie du renouveau qui est dans l’air, les oiseaux chantent plus joyeusement et ça perce-neige dans les jardins.
Depuis le temps qu’on meurt à notre vieux moi, qu’on a accompagné notre nativité au cœur de l’hiver, qu’on s’est mis sur notre 31 pour se préparer au nouveau, eh bien il est temps de se dire : ça y est ! ça neuf vraiment 🤩
Sur le fil du Réel, c’est en tous les cas le moment de se le dire et surtout de s’accompagner pour vivre initiatiquement notre moi neuf de façon juste et en harmonie avec notre réalité quotidienne !

lire la suite »