Lecture astrologique de Philippe Bonato + L’écho personnel d’Arouna • La Pleine Lune de la Sagesse

1- L’écho personnel d’Arouna à la lecture astrologique de Philippe Bonato pour la Pleine Lune du 23 mai.

AGENDA CO(S)MIQUE suite et presque fin
La Pentecôte 2024 à rallonge.

Avec la Pleine Lune du 23 Mai, nous avons notre second Wessak qui confirme mon intuition d’avril d’un Wessak à rallonge.
Si vous avez une sensibilité astrologique, plongez vite dans le bulletin d’astrologie spirituelle de mon ami Philippe Bonato (lire ci-dessous) et vous comprendrez mieux qu’à la lumière de l’astrologie sidérale ou tropicale, il est « juste » de célébrer en cette année comiquement cosmique deux Wessak.
Après une plongée spirituelle avec le Wessak d’avril dans un temps particulièrement chahutant pour le monde et pour nous, entre Pâques et la Pentecôte 2024 (voir mon Parcours-étude vidéo), nous célébrons avec cette Pleine Lune de Mai, la naissance, et surtout l’Illumination de Bouddha, l’esprit incarné de la Sagesse via la Compassion.

Petit clin d’œil cosmique : du point de vue de notre astrologie tropicale, la Lune étant en Sagittaire, le mythe des 12 travaux d’Hercule est divinement éclairé par cette Pleine Lune puisque dans son 9ème travail, le travail du Sagittaire en chacun de nous, Hercule fut confronté à ce que produit notre manque de sagesse.
Je vous renvoie au bulletin de Philippe qui nous donne des pistes de réflexions formidables sur ce travail d’Hercule qu’il associe avec celui de Castor et Pollux, lié au signe des Gémeaux dans lequel se trouve cette Pleine Lune 😉.
La lecture de Philippe est du coup en parfaite résonance avec la pensée que j’élabore en ce moment sur les « karmas dits d’intelligence » qui nous empêchent de grandir en sagesse… Karmas enracinés dans le syndrome de Caïn et Abel, donc de la rivalité fraternelle, la racine de toutes les guerres. (Pour creuser ce sujet sur mon École en ligne : le Replay de mon Atelier-étude spécial Arbre de Vie sur les karmas dits d’intelligence et les 13 et 15 juin les ateliers 2 et 3 de mon Université d’été – Voir aussi le syndrome de Caïn et Abel dans mon livre Aimer ça s’apprend ! p.253).
Voilà de quoi méditer sur ce deuxième Wessak dans le signe des Gémeaux et qui vous permettra de mieux comprendre pourquoi Philippe considère que cette Pleine Lune est spirituellement liée à la paix ! (Voir aussi le chemin 7 d’Aimer ça s’apprend ! : se libérer de la guerre)  

Maintenant, la bonne nouvelle que j’ai « reçu » à la Pentecôte et que Philippe m’a astrologiquement confirmé : le Wessak à rallonge se prolonge d’une Pentecôte à rallonge dans cet agenda cosmique hautement comique du chemin de Pâques à la Pentecôte 2024.
Pour lui, comme pour moi, la Pentecôte 2024  va s’accomplir entre la Pleine Lune du 21 Juillet et le 26 juillet avec un Soleil en Cancer et une Pleine Lune en Capricorne, en passant par le Solstice d’été et la fête de la Saint-Jean…
La mauvaise nouvelle, c’est que cela retarde évidemment un peu l’été et donc notre entrée spirituelle en « vacance » mais la super bonne nouvelle est que cela nous donne le temps pour intégrer notre Pentecôte personnelle, ce que Philippe appelle la complétion de notre sceau de Salomon intérieur (voir son bulletin ci-dessous).
En chemin de cette Pentecôte à rallonge jusqu’au 26 juillet, nous aurons certainement l’occasion de revenir vers vous. Pour moi, je vous retrouve très bientôt avec mon prochain bulletin audio Au Fil du Réel en cours de concoction 🙂 pour vous parler de tout ça… jusqu’au moment où je pourrais dire « Vive les vacances bien méritées… Vive l’été et Merci le Soleil de Tiphéret dans l’Arbre de Vie cosmique ».
– Arouna 💫💫💫

Nb. Pensez à vous inscrire sur le lien suivant pour recevoir mon prochain bulletin-audio et les suivants dans votre boite mail : https://landing.mailerlite.com/webforms/landing/z9d4i0

2- La lecture astrologique de Philippe Bonato pour la Pleine Lune du 23 mai

Bonjour à toutes et à tous,

La Pleine Lune aura lieu le 23 Mai 2024 à 13h53 en temps universel, 15h53 à Paris, 9h53 à Montréal, 21h53 à Hong Kong.

Ce jour, un milliard de bouddhistes, si nous incluons la Chine vont fêter le Wessak qui célèbre, la naissance, l’Illumination et la mort de Bouddha, grand symbole de Sagesse et de Compassion.
Le Soleil est à 2°55 en Gémeaux, la Lune diamétralement opposée à 2°55 en Sagittaire en Astrologie tropicale, ce que je prends comme référence.
Traditionnellement le Wessak est fêté quand la Lune est pleine dans le signe du Scorpion. Rappelons-nous qu’en Orient l’astrologie retenue est sidérale et non tropicale. Elle ne tient pas compte de la précession des équinoxes, elle utilise la position des étoiles et non celle du Soleil dans notre ciel. Si nous calculons la position de La Lune selon l’astrologie sidérale, elle est en Scorpion. Nous nous retrouvons donc à être bien d’accord pour célébrer le Bouddha quand la Lune est en Scorpion. Soyons en communion totale pour célébrer ce grand moment céleste. Astrologie sidérale ou tropicale ? Je reviendrai plus tard sur cette question, car la grande préoccupation du moment présent, qui celle de la Paix est bien plus importante à considérer.

La signature énergétique de ce ciel de Pleine Lune nous appelle une fois de plus à exprimer dans nos cœurs une pleine harmonie de Paix.

L’hexagramme, l’étoile à six branches appelée le sceau de Salomon est la marque de la Paix. De la grande Paix intérieure afin qu’elle puisse ensuite s’afficher dans le monde.
Une étoile à six branches incomplète s’installe dans notre ciel. Pourquoi incomplète, car il manque une pointe pour la constituer, ce qui marque un grand vide cosmique qui va tenter de nous aspirer.
Laissons-nous surprendre, à voguer sur la Voie de l’Amoureux, comme aime à nous dire Arouna qui nous offre de nombreuses clés dans son dernier ouvrage : « Aimer ça s’apprend ! » pour une relation à l’autre enfin apaisée, ajoute-t-elle. Editions Harper Collins.

Visionnons ce ciel, ce qui demande un peu de concentration car ce qui y est exprimé est subtil :

La Lune conjointe à Pallas (la Sagesse) est sextile à Pluton, sextile à Neptune, sextile à Jupiter-Vénus conjoints au Soleil, sextile à une zone céleste qui va du 25ème degré Cancer au 3ème degré du Lion, zone elle-même sextile à Lilith moyenne (la Mémoire karmique), sextile a la Lune conjoints à Pallas.
Il faut six sextiles pour établir le Sceau de Salomon, le sceau de la Paix.
Il n’y a pas d’objet céleste dans cette zone qui va de 25° Cancer à 3°Lion pour véritablement constituer l’étoile à six branches, cette étoile de Paix. Ce vide va créer une aspiration, nos cellules vont percevoir ce manque céleste et c’est un grand appel intérieur pour compléter l’énergie de Paix qui nous interpelle.

Retenons la date suivante qui s’établit sur une semaine. Le Soleil passera sur la zone où il manque une pointe pour enfin rendre effective cette énergie de Paix dans nos cœurs, du 18 au 26 Juillet.
Le 26 juillet marque le début des jeux olympiques. Espérons que ces jeux soient véritablement l’expression de la Paix entre les nations plutôt que des jeux du cirque mis en place pour nous faire oublier toutes les horreurs en cours sur notre planète.
Le Sceau de Salomon n’est pas encore totalement constitué, en effet la Paix ne règne toujours pas sur notre planète, mais l’espoir de voir ce prodige s’accomplir n’est pas vain, il reste à combler un vide pour obtenir ce Plein d’Amour dont nous avons tous besoin.
J’entends à nouveau Arouna nous murmurer : Allons plus loin dans la 3ème partie de son livre intitulé : « Se libérer »

Le Soleil est dans le signe double des Gémeaux, des jumeaux. Cette constellation comporte deux étoiles majeures, Castor et Pollux.
Dans la mythologie, Castor et Pollux étaient deux frères jumeaux inséparables. Ils étaient de toutes les aventures, de la chasse au sanglier de Calydon à la quête de la toison d’Or. Les natives et natifs de ce signe aiment en effet la diversité dans leurs expériences de vie.
Léda était leur mère, épouse du roi Tyndare, qui fut mystifiée par Zeus qui transformé en cygne la féconda. La même nuit elle connut les joies de l’amour avec son mari Tyndare qui la féconda une seconde fois. Les enfants qui naquirent de cette double union furent issus de deux œufs distincts.
Castor eut pour père Tyndare, un humain, et Pollux Zeus, un Dieu.
Castor était mortel, Pollux immortel.
Ces deux frères inséparables symbolisent notre double nature.
Dans le mythe, le Féminin n’est pas omis, car Castor eut pour sœur jumelle Clytemnestre, et Pollux eut Hélène.
Castor est notre moi incarné dans la matière et Pollux est notre Âme de nature divine portant l’immortalité.
Dans leurs aventures périlleuses, Castor fut blessé à mort. Pollux inconsolable, alla supplier Zeus  d’accepter Castor dans l’Olympe, la demeure des Dieux. Zeus dit à Pollux, ce que tu me demandes est impossible. Cependant, devant l’immense détresse de Pollux perdant tous contacts avec son frère tant aimé, Le Dieu suprême, le grand patron de l’Olympe, concéda que les deux frères pourraient continuer leurs aventures communes en vivant alternativement sur terre, chez Hadès et dans les hautes cimes de l’Olympe.
Castor, c’est nous, dans notre nature terrestre, venus travailler dans la matière. Pollux, c’est toujours nous, en tant qu’Âmes tournées vers la Lumière divine symbolisée par l’Olympe. Le Mythe nous signifie clairement l’alternance de nos incarnations nous rappelant que le principe divin jamais ne nous abandonne. Le lien d’Amour qui unit l’Âme et l’être incarné, Pollux et Castor, ne peut être détruit. Ce qui nous fait espérer que Quelles que soient les  fautes commises dans nos existences, Hadès le Dieu des enfers ne pourra nous tenir captifs pour l’éternité et ainsi, nous aurons toujours l’opportunité de retrouver Pollux qui symbolise la voie de l’Amour qui nous mène au Divin.
À noter que dans la constellation des Gémeaux, l’étoile Castor perd de l’intensité lumineuse alors que l’étoile Pollux en gagne. Cela signifie-t-il que quand Castor se sera éteinte pour laisser place à une Pollux resplendissante, le cycle des réincarnations s’achèvera ? Espérons-le, cependant, mesurons l’espace temps qu’il reste à parcourir pour atteindre une telle félicité !
Je reviendrai plus en détail lors de la prochaine Nouvelle Lune en Gémeaux du 6 juin prochain pour souligner le caractère sacré que revêt ce signe d’Air.

N’oublions pas que de nombreuses Âmes vont célébrer la naissance, l’illumination et la mort de Bouddha qui symbolise au plus haut degré l’expression de la Sagesse.
Le ciel ne l’a pas oublié. La Lune est en Sagittaire. Dans son neuvième travail, qui correspond au neuvième signe, le Sagittaire, Hercule fut confronté à ce que produit notre manque de sagesse.

Au cours de nos incarnations successives, notre intelligence mentale s’est développée au point de produire de gigantesques édifices en omettant d’y inclure les hautes valeurs de l’Esprit.
Ceci est symbolisé par les oiseaux du lac de Stymphale qui possèdent des eaux sombres polluées par une science produite sans conscience. Ces monstres hideux faits de métaux (lourds ?) semblaient indestructibles à Hercule. Athéna vient à son aide par l’intermédiaire de sa chouette qui par magie apporta au héros de gigantesques cymbales constituées de sept métaux sacrés pour produire une vibration telle que les funestes oiseaux disparurent dans l’instant. Comment ne pas voir une analogie entre Athéna et Bouddha tous deux porteurs d’une Sagesse suprême avec bien sûr un grand supplément d’Âme pour le Bouddha.
N’entendez-vous pas, venant du lointain Orient, les Bols sacrés tibétains aux sept métaux nobles vibrer telles les cymbales qui sauvèrent Hercule qui allait se faire dévorer par les funestes oiseaux du lac de Stymphale ?
Attention, soyons en vigilance, Mars est en Bélier conjoint au Nœud Nord en Carré avec Cérès la protectrice du Vivant, cette configuration énergétique ne va pas dans le sens de la Paix, nous sommes toujours en alerte rouge comme la planète du même nom.

Je souhaite un merveilleux Wessak à toutes et à tous en pleine conscience de ce que nous devons accomplir entre les deux éclipses solaires du mois d’Avril et Octobre, Instaurer l’esprit de Paix.
Je souhaite également un magnifique voyage vers la demeure des Dieux, pour toutes celles et ceux qui suivront l’étoile Pollux pour atteindre l’Olympe là où devraient avoir lieu les vrais jeux olympiques comme le nom veut bien nous l’indiquer.

Gardez la Lumière
Philippe

Autres articles de la même catégorie

Bulletins
Un Solstice d’Été 2024 à rallonge • Bulletin-vidéo

Un Solstice d’Été 2024 à rallonge • Bulletin-vidéo

Ah le Solstice d’Été 2024… comme j’aurais aimé vous dire aujourd’hui qu’après le printemps super exigeant, spirituellement parlant, que nous avons eu entre Pâques et la Pentecôte 2024, nous entrons enfin dans un été de "vacance" solaire… mais non… et le temps météorologique le souligne bien, pas besoin de faire tourner les tables pour voir que nous entrons dans une toujours très exigeante phase de chaos… dans le monde… en France et donc, en miroir, dans notre monde intérieur !
Je vous en dis plus dans mon bulletin-vidéo « Au Fil du Réel » spécial Solstice d’été à rallonge, un bulletin plus long que d’habitude, un bulletin à rallonge en quelque sorte 😉 car il pourra faire écho pour vous jusqu’à la fin de cette exigeante et costaud année 2024… et même peut-être un peu plus longtemps…

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Pleine Lune du 22 juin

Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Pleine Lune du 22 juin

Lisez bien le bulletin de la Pleine Lune du 22 juin de mon ami Philippe Bonato. Il confirme avec sa lecture spirituellement astrologique ce que je sens profondément : nous entrons bien avec cette Pleine Lune dans un Solstice d’Été à rallonge. L’été spirituel ne commencera qu'avec l’entrée dans le signe du Lion vers le 23 juillet.

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Lune nous offre la Connaissance

Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Lune nous offre la Connaissance

Je dois humblement avouer que rien ne me vient en écho au bulletin de Philippe Bonato sur cette Nouvelle Lune… Juste envie de partager avec vous, en ce temps quelque peu "vide" de mots pour moi et peut-être pour vous aussi, de Nouvelle Lune en Gémeaux, qu’il est des moments où il faut avoir l’humilité de dire "je ne sais pas". Dans ces moments, en attendant que la Connaissance promise par cette Nouvelle Lune ramène de la lumière dans notre ignorance, c’est à l’Espérance que j’invite "celui-qui-ne-sait-plus" à se raccrocher avec Foi dans l’Amour divin.

lire la suite »