Un grand jour pour mourir • Bulletin à deux voix et quatre mains d’Arouna & Philippe Bonato

Bonjour à toutes et à tous,

La Nouvelle Lune aura lieu le 14 octobre 2023 à 17h56 en temps universel, 19h56 à Paris, 13h56 à Montréal, le 15 octobre 1h56 à Hong Kong.

Le Soleil et la Lune, les luminaires comme on les appelle, ont rendez-vous à 21°08 en Balance conjoints au Nœud Sud. Quand les luminaires se retrouvent proches de l’axe des Nœuds lunaires, cela produit une éclipse. En ce grand jour, nous allons observer une magnifique éclipse solaire annulaire : La Lune mangera la Lumière du Soleil pour ne laisser apparaître dans le ciel qu’un anneau d’Or entourant le cercle sombre de la Lune. Le phénomène ne sera visible qu’à l’ouest de l’Amérique du Nord, en Amérique centrale et au Nord de l’Amérique du Sud.
Une question revient souvent : comment l’énergie d’une éclipse peut concerner la planète entière alors qu’elle n’apparaît qu’en quelques points du globe ? Imaginons un très puissant navire qui fend l’eau de son étrave. L’onde produite se propage jusqu’à l’infini de l’océan. La Lune est ce puissant navire qui fend l’ionosphère pour ensemencer de son énergie l’ensemble de la Terre. Bien sûr des physiciens, comme Philippe Guillemant, seraient plus précis et plus justes dans leur explication pour nous parler du phénomène, mais sur le plan personnel, il y a trois éléments majeurs à observer et méditer pour accompagner au mieux cette Nouvelle Lune bien spéciale.

1- Mars et Pluton, les deux planètes qui ont la maîtrise du Scorpion, se libèrent.

Mars entre chez lui en Scorpion : c’est donc une puissante force de vie qui entre en jeu/je.
Pluton, la planète de la destruction de nos vieilles structures égotiques et de la transmutation du petit moi, quitte son état de rétrogradation pour redevenir directe.
Bousculades annoncées ?
En tous les cas, c’est dans cet esprit Mars/Pluton en cours, qu’Arouna et moi parlons d’une Nouvelle Lune qui, bien qu’en Balance, nous met prématurément dans une énergie bien scorpionnesque… Autant être prévenus :))

2- Pluton sera en aspect de Carré avec la triple conjonction Soleil-Lune-Nœud Sud, soutenue par l’énergie de la grande éclipse.

Le Nœud Sud symbolise les empreintes du passé que nous portons en nous. Attendons-nous à de très sérieuses remises en question de nos fonctionnements conditionnés de façon quasiment automatiques.
Bousculades annoncées pour nos systèmes comportementaux ?

3- Saturne, toujours rétrograde, est à la lisière des Poissons, en opposition quasiment exacte à Lilith, en Vierge.

Saturne, la planète du Karma est en rétrogradation dans les Eaux profondes des Poissons, ce qui en soi est déjà très interpellant, mais si on y ajoute une opposition à Lilith, l’interpellation ne peut être que démultipliée :))
Lilith, la grande souveraine de l’ordre des sorcières, est elle-même conjointe à Vénus, maître de l’énergie Balance où se trouve la triple conjonction Soleil-Lune-Noeud Sud !!! Lilith, dite aussi la Lune noire porteuse de nos vieux encombrants, va pousser à du sérieux changement dans l’air.
Bousculades annoncées ? Assurément oui !
Fort heureusement, Vénus en Vierge vient nous parler d’Amour et nous offrir cette énergie pour atténuer l’impact de ce ciel de Nouvelle Lune. J’y ajoute le Trigone entre Mars et Saturne qui est également une source d’apaisement. Arouna me souffle de rajouter l’énergie de la Foi et de l’Espérance, qui forment avec l’Amour la trinité énergétique la plus positive qui soit ! Elle a raison. Foi, Amour et espérance ne seront pas de trop pour cette Nouvelle Lune dont je n’ai qu’une chose à dire :

Cette Nouvelle Lune est un grand jour pour mourir.

Il y a dans le film de d’Arthur Penn, Little Big Man, une magnifique scène où le chef de la tribu, Peau de la vieille hutte, incarné par Dan George, le père adoptif et spirituel de Jack Crab (Dustin Hoffman alias Little Big Man) se lève un beau matin en déclarant : « Aujourd’hui est un grand jour pour mourir ».
La scène finit de façon très humoristique, car le grand chef installé sur son lit de mort sera « réveillé » par quelques gouttes de pluie qui viendront lui signifier que finalement la vie continue… (voir l’extrait : https://www.youtube.com/watch?v=x5nCL_eW17c)

La précédente Lune de la Saint-Michel nous interpellait déjà sur l’importance d’apprendre à mourir souvent sur le chemin spirituel… Arouna a témoigné ce jour-là, avec de magnifiques intuitions de sa propre expérience et nous invitait à comprendre que ce type de mort spirituelle va de pair avec la gestation d’« un nouveau moi » avec plus de Soi à naître à Noël. (Replay disponible en don-échange sur ce lien ici ).

Cette Nouvelle Lune d’éclipse nous rappelle avec une intensité accrue qu’il est temps que notre ancien petit moi laisse la place à ce nouveau « moi avec plus de Soi ». Plus de conscience des valeurs du Verseau.

Pour répondre présent à cet appel à vivre dans ce nouveau monde plus fraternel, où le partage et la bienveillance régneront déjà avec nos proches, c’est le grand moment pour se poser la question : Qu’est-ce qui doit mourir en moi ?

Une piste Herculéenne : La capture du Sanglier d’Erymanthe.

Le Soleil et la Lune étant dans le septième signe, celui de la Balance, nous sommes renvoyés au 7ème travail d’Hercule pour avoir une idée de ce qui doit mourir en nous.

Quand Eurysthée, l’instructeur d’Hercule, lui signifie qu’il doit capturer le Sanglier d’Erymanthe, il lui recommande de faire preuve plutôt de ruse que de force.
Le Sanglier représente les bas instincts qui nous font succomber aux plaisirs hédonistes immédiats et à courte durée.
En route vers la contrée d’Erymanthe, Hercule rencontre Pholos, un sage centaure qui, heureux de sa visite, lui propose quelques douces libations sous forme d’un délicieux vin bien capiteux. Ainsi commence l’épreuve propre à l’énergie de la Balance, toujours en quête d’harmonie.
Les effluves s’échappant du tonneau attirèrent d’autres centaures, symboles énergétiques de nos bas instincts. L’enivrement fut général et une terrible bataille s’ensuivit. Les morts jonchaient la caverne du sage Pholos, qui lui-même perdit la vie. Traînant sa misère teintée de culpabilité, Hercule se remit néanmoins en route en quête de l’énorme Sanglier qui dévastait une région entière en dévorant, dans un insatiable appétit, tout ce que les habitants s’évertuaient à produire. Violence et excès consuméristes… Cela ne ressemble-t-il pas fort à ce qui se passe actuellement sur notre planète ?

Se rappelant les sages paroles d’Eurysthée, Hercule, bien qu’intérieurement dévasté par la terrible expérience vécue dans la pourtant très paisible demeure de Pholos, décide d’employer la ruse pour capturer le Sanglier. Chez les auteurs, deux versions dominent : Dans la première, Hercule confectionne un puits astucieusement dissimulé par un lit de feuilles dans lequel l’animal tombe. Il n’a plus qu’à le ligoter. Dans la deuxième version, qui me séduit plus, le Héros poursuit sans relâche le Sanglier qui, du fait de ses nombreux excès, est d’une taille très imposante. Il le mène vers des collines où des falaises escarpées aux abords glissants proposent des chemins périlleux. Le sanglier handicapé par son embonpoint tombe inévitablement au fond d’un ravin où il s’enlise dans une profonde fondrière. Agitant ses grosses pattes pour tenter de sortir de cette vase gluante, il apparaît si ridicule qu’Hercule est saisi d’une impérieuse envie de rire. Savoir rire de nous-même : un côté agréablement positif du signe de la Balance ! Hercule, secoué par une hilarité irrépressible, redescend au village pour leur livrer le très piteux sanglier capturé sans aucune violence. Ainsi les habitants délivrés des affres du consumérisme purent rééquilibrer leurs existences dans l’harmonie chère aux natifs de la Balance.

Pour finir, impossible de ne pas dire un mot supplémentaire sur l’énergie scorpionnesque de cette Nouvelle Lune, une énergie qui va nous suivre pendant tout le signe du Scorpion qui suit celui de la Balance :

Plus nous en serons conscients dès maintenant, mieux nous saurons, comme le Phoenix symbole de ce signe, renaître de nos cendres en Novembre.

Pluton et Mars, les deux maîtres du Scorpion, vont profiter de la puissante éclipse du 14 Octobre, pour libérer leur énergie qui sera donc dans l’air, comme on dit ! Faut-il rappeler que Mars en Scorpion porte la puissance de l’énergie sexuelle. Donc, si durant cette Nouvelle Lune et les jours qui suivent, vous vous sentez « mourir », rappelez-vous des ondes délicieuses qui parcourent nos sens au moment de l’orgasme, défini d’ailleurs par beaucoup comme une « petite mort ». Laissez-vous envahir par la nouvelle et impérieuse envie de vivre votre nouveau moi qui va avec pour qu’elle remplisse votre Cœur nouvellement aimant.

Pluton possède l’art de transformer nos pulsions ordinaires d’amour en créativité insoupçonnée, joyeuse et lumineuse.

Nous allons vivre bientôt, en plein signe du Scorpion, une autre éclipse, lunaire cette fois-ci. En bonne scorpionne mutante, Arouna sera trop contente d’aborder ce sujet avec moi. Nous allons donc revenir sérieusement sur cette grande question d’une énergie sexuelle créatrice.

Nous sommes morts… et enceintes nous a -t-elle dit !!! À nous de ne pas succomber à la violence comme le fit Hercule au tout début de son septième travail, à ne pas tomber non plus dans les plaisirs faciles qui l’ont attrapé… À nous d’apprendre à notre nouveau moi en gestation, l’art du partage avec bienveillance, une des plus belles vertus de notre Balance intérieure. Pour cela, laissons joyeusement mourir les pulsions égotiques qui renforcent les systèmes de notre vieux moi.

Arouna s’associe à moi pour souhaiter une magnifique mort à toutes celles et ceux qui sauront sourire avec bienveillance aux travers et aux excès égotiques. Grâce à la force de l’humour, ils se dissoudront bien plus vite pour laisser place à la puissante envie de vivre le nouveau de nous-mêmes qui accompagne implicitement la mort de nos vieux moi.

Sentez les gouttes de pluie de vie vous caresser le visage. Elles vous rappellent que vous êtes bien vivants et n’oubliez pas de dire merci à la Vie pour cela, tous les matins.

Gardez la Lumière,
Philippe

Autres articles de la même catégorie

Bulletins
Le merveilleux agenda cosmique 2024 • Bulletin-audio

Le merveilleux agenda cosmique 2024 • Bulletin-audio

Je persiste et signe : Nous avons bien un Wessak à rallonge :)) jusqu’à la Pentecôte le 19 mai, voire jusqu’à la Pleine Lune du 23 mai pendant laquelle les bouddhistes vont célebrer l’anniversaire du Bouddha.
Un mois ne sera pas de trop pour clarifier et confirmer notre désir d’âme de nous engager comme serviteur du Ciel sur terre. COOL ! Respirons 😅
Cette rallonge que nous offre le merveilleux agenda cosmique 2024 est, en dépit des apparences dans le monde, un temps béni pour nous ouvrir avec autant de liberté et de conscience possible à plus d’amour de la Sagesse.

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Lune et l’anneau de pouvoir jupitérien

Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Lune et l’anneau de pouvoir jupitérien

Une lecture spirituelle astrologique de plus de mon ami Philippe, à ne pas rater si votre sensibilité astrologique vous permet de mieux com-prendre, de prendre à l’intérieur, les messages spirituellement essentiels de cette Pleine Lune en Taureau qui met le Wessak au mois d’Avril, en pleine conjonction Uranus-Jupiter et en plein passage symbolique de la Pâques hébraïque : la sortie de nos esclavages et de la grande marche dans le désert de nos vieux moi vers notre terre promise.

lire la suite »

Bulletins
Le calendrier co(s)mique 2024 – Suite

Le calendrier co(s)mique 2024 – Suite

Est-ce que ça secoue ?
Comment s’en étonner avec la révolutionnaire et fulgurante énergie Uranienne en cours et la Pleine Lune du Wessak qui approche ???
Quand ça secoue, rappelez-vous que l’énergie bénéfique d’expansion jupitérienne est présente également et en même temps que les énergies secouantes d’invitations uraniennes à l’œuvre dans le monde… et dans notre vie personnelle en cette "karmiquement" exigeante année 2024.

lire la suite »