Une Lune de Pleine Conscience

Lecture d’astrologie spirituelle de Philippe Bonato

Bonjour à toutes et à tous,

La Nouvelle Lune aura lieu le 20 Février 2023 à 7h07 en temps universel, 8h07 à Paris, 2h07 à Montréal, 15h07 à Hong Kong.

Le Soleil et la Lune ont rendez-vous à 1°22 en tout début des Poissons. Nous allons vivre une lunaison complète dans ce signe d’Eau puisqu’il nous accompagnera jusqu’à l’équinoxe du 20 Mars prochain. À noter que cette Lune est, de surcroît, dans le prolongement de la dernière Pleine Lune hautement inspirante grâce à cette croix mystique clairement inscrite dans le ciel. OUI MAIS, restons en vigilance… L’expression de cette croix est bien différente dans un Ciel de Nouvelle Lune en Poissons. Le leurre qui nous guette avec une Lune en Poissons est de disparaître dans un état contemplatif vide de sens, lorsqu’il nous est demandé d’être dans une action solidement inscrite dans la réalité, une réalité toujours bien tendue ! Ce n’est pas le moment, dit Arouna, d’esquiver les exigences actuelles de la réalité dans des « fuites transcendantales » typiques du Poissons en chacun de nous…

L’équinoxe est toujours un moment-clé de bascule des énergies. Arouna a déjà perçu la force de cette énergie qui vient à nous, elle le traduit dans son bulletin-audio pour nous y préparer. Mais avant de parler astrologiquement de cette bascule dans l’énergie Feu du Bélier qu’elle anticipe un peu en esprit, il nous faut traverser à bras ouverts (à nageoires ouvertes :)) ce mois du Poissons, un mois de grande prise de conscience.

Saturne va quitter le signe du Verseau pour entrer en Poissons, et Pluton sortira du Capricorne pour pénétrer en Verseau. Nous reviendrons plus tard sur cette entrée de Pluton en Verseau. Vénus, elle, sera également très proche de changer d’énergie pour passer des Poissons au Bélier.

En ce sens, cette Nouvelle Lune est le prélude à une grande bascule énergétique.

Nous pouvons observer une forte présence en Poissons de Vénus et de Neptune, planètes toutes deux dignifiées dans ce signe de prédilection pour ces deux planètes, en proche compagnie de surcroît du Soleil et de la Lune.
Soleil-Lune, Neptune-Vénus en Poissons ! Cette configuration signifie clairement plus de sensibilité pour accéder à nos rêves. Saturne, tout proche du Soleil et de la Lune, est encore en Verseau, mais il arrive lui aussi en Poissons le 7 Mars prochain. Néanmoins, cette planète de la structure, nous demande d’accorder dès maintenant nos rêves à la réalité si nous voulons les réaliser au lieu de juste les rêver. C’est en cela que le bulletin en avance d’Arouna est à l’heure :))

Saturne ne nous lâchera pas pendant deux ans et demi, le temps d’une bonne traversée dans l’espace aquatique des Poissons… Attention donc aux rêves d’évasion tout en sensibilité mystique ! Voici une supplique bien Poissons : Avant d’importer nos rêves dans la réalité, commençons par prendre « conscience » de ce à quoi la réalité nous exhorte à prendre « conscience » : Du message de Saturne !!! L’énergie saturnienne est porteuse de rigueur. Avant d’aller rêver à des paradis lointains, elle nous demande de prendre tout d’abord « conscience » de notre état d’être actuel. Dans quelle réalité vivons-nous le quotidien ?
Peut-être pourrons-nous ensuite incarner nos rêves dans la réalité. Autrement dit, attention à ne pas nous laisser entraîner vers des rivages un peu mystico-pété·e (une formule arounienne qui me fait toujours sourire), où l’on ne tiendrait plus compte de la réalité de la vie du moment !

Notez que le signe des Poissons est double. Nous pouvons donc être confronté·es à l’indolence et au laisser-aller, comme aussi avoir des fulgurances lumineuses qui nous pousseraient vers les rivages des plus hauts sommets de la conscience. Les « basses eaux » du Poissons nous confinent certes dans le bas astral, mais les « Hautes Eaux » de ce signe, où règne Poséidon, nous ouvre à l’intelligence divine (Cf. le bulletin de la Pleine Lune du 5 février d’Arouna et moi-même)

Dans son douzième et dernier travail à accomplir lié au signe des Poissons, Hercule, dans sa quête de réalisation, eût à affronter un monstre appelé Géryon. Ce monstre possédait un immense troupeau de bœufs roux. Roux comme le Soleil plongeant dans l’océan.
La plus ancienne des Traditions nous dit qu’Eurysthée, son instructeur, lui demanda de libérer le troupeau afin de le guider vers Shambhala, la Cité sacrée atlantéenne.
Arrivé sur les terres très lointaines tournées vers l’occident, Hercule voit Hélios, le Soleil, plonger en rougeoyant dans l’océan de l’illusion. De suite, le héros en plein éveil, est sur ses gardes, conscient qu’un danger est très proche de lui et que la situation peut devenir terrible. Il observe ce monde rougeoyant et séduisant avec tous ses sens aux aguets.
À peine aperçoit-il l’immense troupeau qui symbolise notre humanité, que les deux monstres qui gardent les bœufs roux se ruent sur lui : Orthros, un chien à deux têtes qui symbolise notre corps matérialiste avec notre mental d’un côté et nos passions au nombre de sept de l’autre, que symbolise Eurytion le dragon à sept têtes. Hercule combat comme à son habitude sans fioritures alambiquées, avec une farouche volonté et de façon très directe. Quelques flèches et un bon coup de glaive bien administré furent suffisants pour se débarrasser de ces terribles gardiens du troupeau.
Mais ce fut une toute autre histoire lorsque Géryon, l’effroyable despote des lieux, agressa de toute sa violence directement Hercule. Dans ses combats, Géryon ne reculait devant rien : les pires armes de destruction étaient à sa disposition. Bien que muni de sa force légendaire, Hercule eût la sagesse d’éviter le conflit armé en se transformant en une Lumière issue de sa force d’Amour. Une Lumière resplendissante jaillit de la coupe d’Or que lui avait offert Hélios. Elle aveugla le terrible Géryon qui, hurlant de douleur, les yeux brûlés, s’abîma dans l’océan des illusions.

  • Le troupeau représente notre humanité.
  • Hercule, c’est nous, quand nous nous mettons en route sur le chemin de la conscience par un travail spirituel assidu.
  • Géryon est le monstre que nous créons nous-mêmes quand nous sommes atteint·es d’indolence ou bien nourri·es de rêves illusoires ou de dogmatismes tout aussi illusoires : Il est bien plus facile de rêver sa vie que de réaliser concrètement une vie rêvée.

Comment Hercule a-t-il agi ? Il a tout d’abord pris conscience de l’environnement dans lequel il était afin de faire face avec rigueur à l’illusion que propose le matérialiste Géryon pour nous maintenir sous son absolue dépendance.
Si nous tentions, en ce mois des Poissons où nous risquons de sombrer dans nos systèmes illusoires, de faire face à ce qui nous entoure avant que de nous extasier devant la beauté d’un coucher de soleil… rougeoyant.

Dans son ouvrage L’effort et la grâce, l’écrivain spiritualiste, Yvan Amar, écrit que pour connaître le processus de l’éveil, « l’erreur à ne pas commettre est de souhaiter quelque chose de bien, de beau, et de vouloir à tout prix que ça se réalise ». Le grand secret, ajoute-t-il, est en fait de lui tourner résolument le dos ! Comme Yvan, je vous propose de tourner résolument le dos à de très attrayantes activités ou croyances et de regarder Géryon bien en face.

Pardonnez-moi à l’avance, car je ne vais pas être très glamour dans les quelques lignes qui suivent !
Portons notre regard vers ce qu’on appelle une zone de chalandise, un territoire où règne en maître le temple consumériste que nous appelons un hypermarché.
Suivons l’exemple d’Hercule :
Observons le nombre des panneaux publicitaires aux couleurs agressives et accrocheuses, les signes qui se multiplient pour nous indiquer la direction à suivre avec un sol fléché pour nous amener à nous parquer entre deux traits blancs bien parallèles. N’allons-pas imaginer nous garer ailleurs ! Ensuite, nous sortons de notre poche non pas une pièce d’or, mais un vulgaire morceau de métal pour prendre un caddy relié aux autres… (Tiens donc relié… à une chaîne:))
Nous poussons ensuite ce caddy doté de barreaux sans nous rendre compte que c’est une prison sur roulettes que nous allons pousser vers l’intérieur du « Temple ». Nous n’en sommes encore qu’à l’extérieur, mais en apparence, seulement ! Car Géryon nous tient déjà sous l’emprise du temple… de la consommation ! Des vigiles nous accueillent pour franchir la ligne de démarcation. On passe par les portails qui permettent de canaliser les troupeaux comme dans une grande exploitation fermière. Puis, nous empruntons des travées bien parallèles qui tracent la route vers des victuailles alléchantes emplies de pesticides.
Arrêtons-nous là ! C’est bien suffisant pour saisir ce qu’Yvan veut nous faire comprendre. Avant d’écouter nos élans mystiques un peu barrés, observons notre réalité de vie, notre présence dans les multiples temples de la consommation et du plaisir. C’est alors, et alors seulement, que commence le processus de l’éveil spirituel. C’est ce que le Ciel veut nous faire saisir pendant cette Nouvelle Lune en Poissons.

Oui, c’est le grand moi/mois des Poissons que cette Nouvelle Lune nous invite à regarder de près : Saturne, Pluton, Vénus vont changer de vibration en changeant de signe. Neptune n’en est pas très loin, Jupiter vient juste de le faire en passant en Bélier. C’est un moment où l’énergie bascule.
Place à l’énergie de l’éveil, nous dit le Ciel. Les Poissons symbolisent une hypersensibilité aux forces spirituelles, à condition de sortir de l’indolence, de la passivité et rajoute Arouna, de nos attentes projectives. Écoutez ses conseils pratiques là-dessus (Cf. son bulletin-audio de cette Nouvelle Lune), car l’année 2023 nous invite à des changements concrets en ces domaines bien humains !

Nous avons toutes et tous besoin de travailler pour assurer notre pitance. Certes ! Sur l’île de Bali où j’ai vécu, les cérémonies consacrées à la spiritualité sont nombreuses, j’y ai souvent entendu : « Aujourd’hui, je suis tellement occupé par ce travail spirituel que je n’ai pas eu le temps d’aller au travail ! »
Bien sûr qu’il faut respecter la notion de travail, néanmoins, nous pourrions peut-être renouveler cette pratique balinaise en donnant un élan spirituel à toutes nos actions ? Géryon en pâlit déjà !
Prenons en effet conscience que, tel qu’a pu le faire Hercule, nous pouvons sans violence mettre à bas tous les despotes en ne participant plus avec une énergie endormie aux activités dénuées de sens qui nous sont imposées. Au lieu de les vivre « eyes wide shut », vivons les « yeux grand ouverts » le quotidien rajoute Arouna, avec un petit clin d’œil cinématographique à Kubrick !

Parce que nous sommes doté·es d’une force d’Amour capable de rayonner d’intelligence divine, nous pouvons activer ce puissant moteur qui est en nous pour transformer l’espace en espaces de vie plus conformes à notre spiritualité.
Prenons-en conscience et prenons confiance dans le processus d’éveil spirituel qui nous est proposé.

À toutes les Herculettes et les Hercules suffisamment occupés par leurs activités spirituelles liées à la vraie vie, et qui, de ce fait, manquent de temps pour investir leurs énergies dans des activités superflues, Arouna et moi-même vous souhaitons une magnifique Nouvelle Lune.

Gardez la Lumière,
Philippe

Autres articles de la même catégorie

Bulletins
Trop à dire… sur cette Nouvelle Lune de renouveau radical

Trop à dire… sur cette Nouvelle Lune de renouveau radical

Vous vous souvenez du titre : "Quelquefois… Rien à dire…" de mon bulletin sur la dernière Nouvelle Lune et bien suite à mes échanges avec mon ami et complice astrologue, Philippe Bonato et son bulletin sur la Nouvelle Lune du moment que je ne saurais trop vous recommander, le titre "Trop à dire" est le bon titre du moment pour moi 😀…
Entre les rétrogradations multiples et l’invisibilité de Vénus dans le Ciel de cette Nouvelle Lune, sans compter la synchronicité avec le chaos politico-socio-économique français qui se joue le lendemain dans les urnes, il me vient tant de choses que je vais écouter la voix de la Sagesse qui me rappelle que les extrêmes se touchent et que rien à dire comme trop à dire sont les deux côtés de la même pièce…

lire la suite »

Bulletins
Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Nouvelle Lune du 5 juillet

Lecture astrologique de Philippe Bonato • La Nouvelle Lune du 5 juillet

La Nouvelle Lune aura lieu le 5 juillet à 22h57 en temps universel, le 6 Juillet à 0h57 à Paris, 6h57 à Hong Kong, le 5 juillet à 17h57 à Montréal.
Différentes énergies de ce ciel de Nouvelle Lune se conjuguent pour nous amener dans un état de profonde réceptivité. Et nous sommes bien, comme annoncé par Arouna et moi, dans un solstice d’été à rallonge. Et j’ajoute aujourd’hui qu’il s’agit de rallonges au pluriel…

lire la suite »

Bulletins
Un Solstice d’Été 2024 à rallonge • Bulletin-vidéo

Un Solstice d’Été 2024 à rallonge • Bulletin-vidéo

Ah le Solstice d’Été 2024… comme j’aurais aimé vous dire aujourd’hui qu’après le printemps super exigeant, spirituellement parlant, que nous avons eu entre Pâques et la Pentecôte 2024, nous entrons enfin dans un été de "vacance" solaire… mais non… et le temps météorologique le souligne bien, pas besoin de faire tourner les tables pour voir que nous entrons dans une toujours très exigeante phase de chaos… dans le monde… en France et donc, en miroir, dans notre monde intérieur !
Je vous en dis plus dans mon bulletin-vidéo « Au Fil du Réel » spécial Solstice d’été à rallonge, un bulletin plus long que d’habitude, un bulletin à rallonge en quelque sorte 😉 car il pourra faire écho pour vous jusqu’à la fin de cette exigeante et costaud année 2024… et même peut-être un peu plus longtemps…

lire la suite »